Nuits d’Afrique : Soukous Star, la solution pour bouger!

Pour le 3e acte des célébrations du 25e anniversaire de Nuits d’Afrique, les spectateurs ont été transportés au Congo. Qu’ils soient de Brazzaville ou de Kinshasa, les Congolais de Montréal ont pu retrouver cette ambiance typique des soirées Soukous et Ndombolo.

Lucien Bokilo et Balou Canta

Après quelques mots en lingala lancé par l’animateur Éric M’Boua, la soirée a débuté sur les chapeaux de roue. L’entrée en matière s’est faite directement avec les gros rythmes du célèbre batteur Champion, musicien de Koffi Olomide, Fally Ipupa et autres artistes congolais.

Les chanteurs Ballou Canta, Lokassa Ya Mbongo, Shimita El Diego, qui forment le groupe Soukous Star, depuis 1990, sont ensuite entrés sur la scène en synchro.

Tout au long du concert, ils se sont livrés à des prestations de danses effrénées. Les mouvements de hanches, bien connus du style congolais, ont fait tourner pas mal de têtes!

Entre Rumba, Soukous et Ndombolo, les musiciens ont gardé une cadence dynamique du début jusqu’à la fin du spectacle. Les riffs de guitare électrique n’ont jamais cessé d’exciter le public, les motivant à danser sans interruption, un peu comme une thérapie collective.

«Ce soir nous sommes à Kinshasa et à Brazzaville. Chez nous, il n’y a pas de psychologue. Les seuls médicaments pour ceux qui sont malades et qui ont des problèmes nous les avons. Une seule solution : C’est le Soukous Star!», a souligné l’un des chanteurs aux spectateurs amusés.

Plusieurs volontaires se sont même rendus sur scène pour relever des défis de danse lancés par le groupe congolais : «Est-ce qu’il y a des danseurs à Montréal?». Des femmes et des hommes de tous horizons ont alors démontré leurs talents de déboitement de hanches.

Une soirée réussie qui a permis de faire remuer tous les corps présents, le tout dans une ambiance festive. Et ce, jusqu’à la dernière minute du concert.

Quelques photos de la soirée du 24 juillet

 

no images were found

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.