Watcha Clan rejoint Bambara Trans à Montréal

Dans le cadre de la 13ème édition du Montréal Électronique Groove (MEG), les groupes Watcha Clan et Bambara Trans ont pris plaisir à fusionner le monde musical au cabaret Lion d’Or. Radio Bruno, Mad’moizèle Giraf et Freeworm ont également fait partie des festivités.

La salle et l’ambiance étaient pourtant littéralement froides en début de soirée. Le lieu avait peine à se remplir au départ, avant que la température ne se hisse graduellement. En fait, tout le ton de la soirée va crescendo.

À l’arrivée de Bambara Trans, le public se rapproche timidement de la scène puis s’électrise. Le chanteur du groupe, Khalil Abouabdelmajid, lance de sa voix rauque : « nous pouvons faire autant [de bruit, NDLR] que si nous étions très nombreux ». Il n’hésitera pas à descendre sur la piste pour signifier la proximité qu’il veut entretenir avec son public.

Watcha Clan, quant à eux, se distinguent par la sophistication de leur musique, la justesse des voix et l’éclectisme des sonorités. Originaire de France, Sista K exprime la joie de sa bande d’être à Montréal, avant de se tourner vers son guitariste : « tu n’as pas eu besoin de visa Nassim », dit-elle d’un air taquin.

Tantôt en français, en anglais ou encore en arabe, le groupe jongle de la transe au chillout, en passant par le gnawa, le reggae et le beatboxing. Cette volonté manifeste à transcender les styles musicaux les rend inclassables, et c’est assurément mieux ainsi.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.