Gotta Lago et son concentré d’afrobeat

Si vous n’aviez pas le moral le 12 août dernier, vous l’auriez certainement très vite retrouvé en venant faire un tour au bar Les Bobards sur l’avenue Saint-Laurent. C’est dans ce célèbre lieu où se rencontrent toutes les cultures et toutes les tendances musicales que l’artiste ivoirien Gotta Lago et ses musiciens se sont retrouvés. Autant dire que l’ambiance était survoltée. Touki Montréal n’a pas manqué une miette de cette prestation endiablée.

C’est coiffé de son habituel foulard ivoirien que Gotta Lago, toujours souriant, entre sur scène accompagné de ses cinq musiciens (basse, batterie, clavier, guitare et percussions) et d’une invitée-surprise, la surprenante flûtiste Marie Saint-Onge.

Le septuor ouvre le concert avec « La vallée des Djinn’s » titre d’une dizaine de minutes aux accents blues ou plus précisément Afrikan blues. Puis, le groupe enchaîne sur un morceau ghanéen festif.

«Une musique festive, c’est une musique qui fait bouger les fesses et sur laquelle on ne s’assoit pas », lance Gotta avec humour.

Et effectivement, dès les premières notes une partie du public est déjà debout. Jusqu’à la fin du concert plusieurs spectateurs resteront danser au-devant de la scène, tant la musique est entraînante.

Durant la prestation, la salle assiste à un concentré d’afrobeat, une fusion de musiques africaines saupoudrée de reggae, salsa et même de jazz.

La flûte de Marie Saintonge apporte une touche supplémentaire de musicalité et d’originalité à la programmation. Moment fort de la soirée, l’interprétation des titres à succès « Opération coup de poing » d’Alpha Blondy et « 1er gaou » de Magic System est un véritable régal.

Gotta Lago est un artiste généreux et il le démontre. Il n’hésite pas à taper des mains, solliciter les spectateurs et jouer avec eux. Mieux encore, conquis par l’ambiance bonne enfant qui règne dans la pièce, Gotta descend de scène à plusieurs reprises pour improviser quelques pas de danse dont il a le secret.

L’audience est sous le charme de cet artiste polyvalent qui n’aura cessé tout au long de la soirée de promouvoir des valeurs de respect, de partage et de liberté. D’ailleurs, le titre reggae « Patriot Revolution », du prochain album, en est une belle illustration.

Gotta Lago et son équipe poseront à nouveau leurs instruments de musique aux Bobards le 9 septembre prochain pour la soirée Zouglou Feeling où les danses et rythmes de Côte d’Ivoire seront à l’honneur. Soyez au rendez-vous.

2 Commentaires

  1. Très bonne surprise…! ! ! et Je suis ravie de savoir que mon oncle est un artiste confimé, je souhaiterais le revoir cela fait bientôt 20 ans que je ne l’ai pas revu.
    Espérant que sa musique et son talent soit d’avantage reconnu à travers le monde entier…
    Je souhait reprendre contact avec lui, merci de lui communiquer mes coordonnées.
    A TRES BIENTOT ! ! !

  2. Je voudrais juste préciser que mon précedent message est adresser à l’artiste GOTTA LAGO

    BIZ BIZ ! ! !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.