Festival des Films du monde 2011

Cette année, le Festival des films du monde se déroulera du 18 au 28 août. Pour l’occasion, Touki Montréal s’est intéressé aux films des réalisateurs natifs ou originaires d’Afrique ainsi qu’aux films à l’affiche qui traitent de l’Histoire ou d’un sujet d’actualité africaine.

Longs-métrages

  • A Million Colours de Peter Bishai (Afrique du Sud / Canada)

Le 25 août 2011 à 19 h 10 au Cinéma Impérial

Inspiré par des faits réels, A Million Colours retrace l’histoire des comédiens Mundu Ndebele et Norman Knox. L’un étant noir et l’autre étant blanc, les deux amis de longue date se retrouveront dans deux camps opposés durant l’apartheid.

  • Black Butterflies de Paula van der Oest (Allemagne/Afrique du Sud/Pays-Bas)

Le 19 août à 14 h, le 20 août à 10 h au Cinéma Impérial et le 21 août 2011 à 21 h 50 au Cinéma du Quartier Latin.

Le long-métrage est une biographie romancée de la poétesse blanche sud-africaine Ingrid Jonker.  La jeune femme à fleur de peau connaitra les mêmes déboires sentimentaux et familiaux que la poétesse américaine Sylvia Plath avec qui on la compare souvent.

Reportages/documentaires

  • Massage à la Camerounaise de Josza Anjembe

Le 24 août à 12 h 30, le 26 août à 19 h et le 27 août à 17 h à l’ONF

Première réalisation de la Française d’origine camerounaise, Josza Anjembe, Massage à la Camerounaise traite d’un fait de société dont 3 millions de femmes sont victimes au Cameroun : le « massage des seins » soit la mutilation de la poitrine. Pourquoi cette pratique, comment se déroule-t-elle? Le film tente de répondre à ces questions durant 45 minutes.

Tagnawittude de Rahma Benhamou El-Madani (France / Algérie / Maroc)

Le 22 août à 10 h 10, le 23 août 2011 à 21 h 30, le 24 août à 12 h 20 et le 27 août à 12 h 10 au Cinéma du Quartier Latin

La musique Gnawa n’aura plus aucun secret pour vous après le visionnage de ce documentaire très complet de Rahma Benhamou El-Madani sur le sujet.

Plus d’infos sur http://tagnawittude-lefilm.com/

  • Villeraymmiut de Kenza Afsahi (Canada)

Le 24 août à 19 h 20 et le 26 août à 21 h 10 à l’ONF

Kenza Afsahi soulève plusieurs questions universelles avec un documentaire de 11 minutes qui retrace le chemin d’une communauté du Grand-Nord à la recherche d’un endroit adapté à ses besoins sanitaires et sociaux.

  • The Rescuers (Les Sauveuteurs) de Michael King (É.-U./ Rwanda)

Le 25 août à 19 h 40, le 26 août à 17 h et le 27 août à 21 h 40 au Cinéma du Quartier Latin.

Holocauste et génocide rwandais ne font qu’un dans ce documentaire plusieurs fois récompensé. Stephanie Nyombayire, dont plusieurs membres de la famille sont morts pendant le génocide rwandais, et Sir Martin Gilbert, historien de l’holocauste, voyagent à travers une quinzaine de pays et trois continents pour rencontrer douze diplomates. Ces hommes ont tout risqué pour sauver des milliers de Juifs des griffes du régime nazi.

  • Flowers of Zion (Las Flores de Sion) de Josu Larunbe et David Moncasi (Mozambique/ Espagne)

Le 24 août à 12 h 30, le 26 août à 19 h, le 27 août à 17 h à l’ONF

Fruit d’une collaboration entre Josu Larunbe et David Moncasi, Las Flores de Sion dépeint la fatalité de la pauvreté et de l’illettrisme dans une région éloignée du contient.

Courts-métrages

  • Clics et déclics de Abdelilah Eljaouhary (Maroc)

Le 25 août à 19 h, le 26 août à 12 h 20 au Cinéma du Quartier Latin.

Prix Coup de cœur du 6e Festival international du film oriental de Genève (FIFOG), le court-métrage Clics et Déclics raconte l’histoire d’un quadragénaire obligé de se prendre en photo pour obtenir son passeport et partir à La Mecque.

  • Zebu and the Photo Fish de Zipporah Nyaruri (Ouganda / Kenya)

Le 25 août à 11 h 20, le 26 août à 21 h 40 et le 28 août à 13 h 30 au Cinéma du Quartier Latin.

Ce court-métrage de 12 minutes conte l’histoire de Zebu, fils de pêcheur. Son père est endetté auprès de M. Mapesa, le commerçant véreux du village à qui il donne le fruit de sa pêche quotidienne. Les choses s’empirent lorsque la mère du jeune garçon contracte le paludisme. Zebu trouvera alors un moyen original de sauver son père et sa mère.

Autres films :

Africa, Le sang et la beauté, de Serge Yastrzhembskiy

Siebter Tag, de Nadine Ilarina Voss

La vita facile, de Lucio Pellegrini

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.