7e édition du Festival International du Film Black

0

Du 22 septembre au 2 octobre 2011, Montréal accueille pour sa 7e édition le Festival International du Film Black. À quinze jours de l’ouverture, le festival n’a toutefois pas attendu longtemps pour mettre l’eau à la bouche avec une attrayante et audacieuse sélection cinématographique. 

C’est avec une riche et prometteuse programmation dévoilée à l’ONF le 7 septembre 2011 que le FIFBM remplit les deux missions qui lui ont été confiées lors de sa création en 2005 : favoriser le développement de l’industrie du cinéma indépendant, et mettre en valeur des films représentant les multiples réalités des Noirs partout dans le monde au XXIème siècle.

Pas moins de 125 films seront présentés pendant plus de dix jours au Cinéma du Parc, à l’ONF ainsi qu’à l’Impérial (pour les soirées d’ouverture et de clôture).

Les spectateurs et amoureux du cinéma autant que du festival pourront retrouver des documentaires, des longs, des moyens ainsi que des courts métrages sans oublier les films d’animation, tous regroupés autour de dix thématiques dont : l’immigration/ségrégation, l’art/poésie/musique ou encore l’homosexualité.

Parmi les évènements spéciaux que comptera le FIFBM, le public pourra assister le 27 septembre 2011 à une rencontre exceptionnelle entre l’écrivain Dany Laferrière, prix Médicis 2009, et Souleymane Cissé, cinéaste malien.

Ce dernier, premier cinéaste africain primé à Cannes en 1987, recevra des mains même de l’intellectuel haïtien le Grand Prix hommage du 7e festival Festival international du film black de Montréal. En parallèle à la projection des films, des expositions gratuites auront lieu tout au long du festival à l’ONF et à la Maison de l’Afrique.

Pour la soirée d’ouverture, la programmation du Festival a choisi Case Départ, un film qui met en vedette les Franco-Camerounais Thomas Ngijol et Fabrice Éboué. Ils seront notamment à Montréal pour la promotion de leur film sorti cette année en France.

Les festivaliers pourront aussi revoir le film Armée silencieuse de Jean Van de Velde (23 septembre à l’ONF), Le journal d’un coopérant de Robert Morin (24 septembre à l’ONF) ou encore Les mains noires de Tetchena Bellange (23 septembre à l’ONF).

Touki Montréal vous invite à jeter un coup d’oeil à la programmation avec la liste complète des films et des évènements, disponible sur le site internet du festival : http://www.montrealblackfilm.com/.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.