Carmen Souza à l’Astral

De passage à Montréal, dans le cadre d’une tournée mondiale, la chanteuse Carmen Souza a présenté plusieurs morceaux de son répertoire bigarré, mélange de bossa, funana, jazz et autres influences africaines.

Avec Jonathan Idiagbonya (clavier), Mauricio Zottarelli (batterie) et son fidèle bassiste et producteur (Théo Pas’cal), Carmen Souza a permis à l’Astral d’avoir des airs d’île ibérique.

Initialement prévue pour janvier dernier, la visite de Carmen Souza, Portugaise d’origine cap-verdienne et qui vit à Londres, a finalement eu lieu le 3 octobre dernier. Au programme, surtout des titres de son dernier album Protegid, sorti en 2010 et plutôt bien accueilli en Europe, notamment en Angleterre.

Sur scène, Souza a souvent chanté en créole et portugais, expliquant ses morceaux en anglais et charmant le public avec son sourire et ses quelques mots de français.

L’un des moments forts de la soirée aura certainement été son interprétation d’une pièce dans la langue de Molière, notamment la chanson « Sous le ciel de Paris» d’Edith Piaf, tout comme son adaptation de « Sodade », la célèbre balade, également reprise par la non moins célèbre Cesaria Evoria.

Au piano (comme dans la deuxième partie du spectacle) comme à la guitare, Carmen Souza a su convaincre les curieux et admirateurs assis devant elle de son habilité à mélanger différents styles, du Funana Cap-Verdien à la samba brésilienne, du jazz à la Nina Simone aux sonorités ouest-africaines.

La pièce « Afri Ka », qu’elle a chanté en chœur avec le public, est probablement celle qui correspond le plus à ce métissage musical sur l’album produit sous l’étiquette Galilelo Music.

En entrevue avant le spectacle, Carmen Souza a expliqué qu’un autre album devait sortir en novembre 2011. Celui-là, également en collaboration avec Pas’cal, serait plus personnelles. D’ailleurs, a avoué la chanteuse, une partie des bénéfices (50 %) sera reversée à l’Unicef pour soutenir la cause d’enfants en besoin dans le monde.

Quelques photos de la soirée :

no images were found

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.