Roza ou le courage de choisir la vie

Afin de conscientiser les jeunes Canadiens sur la situation en République démocratique du Congo, le bédéiste Séraphin Kajibwami a dessiné Roza ou le courage de choisir la vie, une bande dessinée qui illustre la violence quotidienne et raconte surtout l’espoir.

Réalisée grâce à l’aide de l’organisme Developpement et Paix et de l’Agence canadienne de développement international, cette bande dessinée met en scène un petit village, comme il y en a des centaines au Congo, aux prises avec tous les problèmes de ce pays, mais également de l’Afrique.

Un matin paisible, des milices débarquent dans le village, pillent, tuent et violent tout ce qui bouge. Rosa, une jeune femme perd à la fois sa dignité, son mari au cours de cet évènement, mais doit rapidement retrouvé le courage. Celui notamment de donner quelques choses à manger par exemple à ses enfants.

« Ceux et celles qui retournent plus tard au village, après s’être cachés, doivent panser leurs plaies, reconstruire leur vie et celle de leur communauté. Ils veulent créer une alternative à cette violence. »

La question du pardon est inévitablement posée par l’auteur. Que faire quand dans une si petite communauté, il y a presqu’autant de bons grains que de mauvais?

Dans sa BD, Séraphin Kajibwami propose une issue qui ne sera probablement pas partagée par tout le monde, mais qui a au moins le mérite d’être une piste de solution.

Roza où le courage de choisir la vie a été publié dans la collection Africa in Images, une série d’outils éducationnels qui utilise la BD pour sensibiliser la société canadienne, notamment les jeunes, sur les problèmes du monde.

Né en 1979 dans la ville de Bukavu, dans la province du sud Kidu, Séraphin Kajibwami a lancé l’association ABBUK qui œuvre dans la promotion de la communication « parallèle ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.