Mundial Montréal : une autre scène pour la musique du monde

Le célèbre festival musical M pour Montreal est de retour pour une sixième édition dans la métropole québécoise du 16 au 19 novembre 2011. Une nouveauté s’invite dans les rouages bien huilés de ce gala musical de fin d’automne : la création de Mundial Montréal. En parallèle aux spectacles des 63 artistes conviés cette année, l’équipe de M pour Montreal  propose des showcases centrés autour des musiques du monde avec plus d’une vingtaine d’artistes.

Mundial Montreal a vu grand et c’est à l’Astral près de la Place des Spectacles que s’est déroulé, dès 21 h 30, l’ouverture du « tout-beau-tout-neuf» festival avec trois têtes d’affiche très en forme : Alejandra Ribera, le groupe D’Harmo et l’énergique Élage Diouf.

Après vingt-cinq intenses minutes de spectacle, c’était autour de la Révélation Radio-Canada 2011-2012, le chanteur d’origine sénégalaise Élage Diouf, de prendre place.

Alliant avec brio les percussions et les cordes, Élage Diouf et ses compères ont clôturé la soirée en beauté; faisant danser les responsables de l’organisation de Mundial Montréal. Un public ravi, le sourire aux lèvres, en totale admiration face au chanteur-musicien-compositeur et gagnant aux Juno Award en mars dernier.

Celui qui a reçu un Félix et un Prix Juno pour son album Aksil, se produira également le 18 novembre au théâtre Plaza dans l’arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie.

Dès le début de la soirée, tout droit venue de Toronto, Alejandra Ribera a de suite placé la barre très haute avec ses quatre musiciens, tout de noir vêtus, en interprétant six chansons de son album Navigator, Navigateher.

Les admirateurs de l’artiste aux racines internationales (née d’une mère écossaise et d’un père argentin) auront reconnu les titres Veinte Años ou encore The Greatest. Chantant en anglais et en espagnol, le public a pu découvrir une artiste fascinante à la voix grave, envoutante sur des airs tantôt mélancoliques, tantôt exaltants.

Après un entracte de quinze minutes, l’ambiance est radicalement différente avec le quatuor D’Harmo et leurs harmonicas parfois surdimensionnés. Remettant au goût du jour cet instrument de plus en plus inusité, D’Harmo a offert une performance impeccable, rythmée et enjouée avec une prestation quasi-burlesque et détonnante.

La troisième chanson est un hommage rendu à la formation Les bâtards de bouche, «le groupe qui a ouvert le chemin» et qui reste une de leurs plus grandes sources d’inspirations.

Pari réussi donc pour Mundial Montréal avec une soirée d’ouverture de qualité, digne des plus grands événements musicaux. Alpha Yaya Diallo, le Wesli Band et Bombolesse se produiront mercredi alors que les curieux pourront voir Karim Saada et Alpha Thiam au Jello Martini Lounge.

Quelques photos de la soirée

no images were found

Photos : Irene Raparison

Pour plus de renseignements sur la programmation :

http://www.mundialmontreal.com

Site internet d’Élage Diouf : http://www.elagediouf.com/

Site internet d’Alejandra Ribera : http://www.alejandraribera.com/site/

Site internet de D’Harmo : http://dharmo.ca/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.