Aboulaye Kone et Bolo Kan sélectionné aux Juno

L’album Afo Gné d’Aboulaye Kone et Bolo Kan a été sélectionné dans la catégorie meilleur album musique du monde à l’édition 2012 des Prix Juno, célébrant la musique canadienne.

« Merci à vous tous! Je suis trèèèèèès content », écrit le montréalais Aboulaye Kone Moriké, fils de griot, né en Côte d’Ivoire et dont les racines se trouvent au Burkina Faso, au lendemain de cette sélection.

Le chanteur se retrouve aux côtés de l’autre montréalais Socalled (Sleepover, To Care*Sélect), Flores, Aline Morales (Tambores e Amores  Independent), Azam Ali (De la nuit au lever du jour, Cross Current/Terrestrial Lane*Outside), Kiran Ahluwalia (Aam Zameen : common ground  Kiran Music*Outside).

Son album, Afo gné, est sorti en avril dernier et depuis il ne cesse de jouer dans la plupart des salles de la métropole. Le 9 février, il se produira aux Balattou, dans e cadre de la série « Aux Rythmes d’hier à aujourd’hui! » de Nuits d’Afrique. « Du traditionnel au moderne, de l’acoustique à l’électrique », voilà ce que promet le gagnant du concours Cyli d’or de la musique du monde.

« Je sais que je me répète, mais je crois rêver! » ajoute le chanteur qui avait remporté également en 2008 le Syli d’argent 2008 au concourt de la musique du monde organisé par Nuits d’Afrique.

C’est en 2007 qu’il lance le groupe Bolo Kan, qui réunit plusieurs couleurs de la musique africaine mandingue et va de l’acoustique à l’électrique, de la tradition à la modernité.

« À travers trois couleurs (percussion, acoustique et moderne), il désire élargir et diffuser ce genre toujours très écouté et respecté en Afrique de l’Ouest », peut-on lire sur le site du groupe.

En 2011, c’est le sénégalais d’origine, Elage Diouf qui a remporté le prix de cette catégorie, avec son album Aksil.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.