CAN 2012 : les Chipolopolos de la Zambie au coeur et à l’abnégation

0

Au bout de plus de 122 minutes de jeu, il a fallu l’épreuve fatidique des tirs au but pour départager les finalistes de cette édition 2012 de la Coupe d’Afrique des Nations. Les Chipolopolos de la Zambie ont détrôné les Pharaons d’Égypte sur la pyramide du soccer africain et trôneront pendant au moins un an sur le continent.

Il aura fallu, 8 tirs, dont un trop haut des Zambiens, pour écarter les Éléphants de Côte d’Ivoire, qui ont perdu une nouvelle fois en finale de la CAN. Les coéquipiers de Didier Drogba, capitaine inconsolable, s’étaient déjà inclinés au même niveau devant les Égyptiens, à la CAN 2006.

Le compteur des Ivoiriens restera donc bloqué à un seul titre, glané en 1992 au Sénégal, devant le Ghana d’Abedi Pelé.

Contrairement à leur adversaire, les vedettes du 12 février dernier n’étaient pas connues. À peine peut-être leur entraîneur, Hervé Renard, nouveau sorcier blanc du temps, attirait quelques objectifs de caméra.

Tout au long de la compétition, sans faire beaucoup de bruits, mais avec une détermination sans limite, les Chipolopolos ont su maintenir la même cadence jusqu’au sacre final. Discipliné, regroupé, et avec une force de courage qu’on avait plus vu dans la compétition depuis belle lurette, les poulains du coach français ont écrit une nouvelle page dans l’histoire de ce sport mondial.

Deux joueurs resteront à jamais comme les acteurs les plus importants de cette soirée : le joueur du club congolais TP Mazembe, Stophira Sunzu, auteur du dernier penalty, et le capitaine ivoirien, Didier Drogba, qui n’a pas su mettre au fond des filets de Kennedy Mweene, le penalty que son coéquipier Gervinho avait réussi à obtenir.

Bien avant cela, le meilleur joueur du tournoi, Chris Katongo (élu meilleur joueur du tournoi avec ses 3 buts ) aurait pu sceller l’issu du match, s’il n’avait pas trouvé le poteau de Barry Copa, qui aura terminé la compétition sans avoir encaissé le moindre but.

Les Zambiens avaient également battu deux autres grands favoris, le Sénégal (2-1 au 1er tour) et le Ghana (1-0 en demi-finale).

L’entraineur des Chipolopolos n’a pas manqué l’occasion de rendre hommage à un des meilleurs joueurs de la Zambie, aujourd’hui à la tête de la fédération de ce pays, Kalusha Bwalya, qui lui a donné sa chance comme sélectionneur. «  Je dédie cette victoire à Kalusha », a-t-il dit

« C’est le meilleur joueur zambien du siècle dernier, et il a échappé à l’écrasement de l’avion », a ajouté Hervé Renard, faisant référence à l’accident d’avion qui avait décimé l’équipe nationale il y a 19 ans. Alors capitaine, Bwalya avait été le seul rescapé, devant prendre un autre vol à partir de l’Europe où il jouait à l’époque.

Samedi, le Ghana des Frères Ayew, autre grand favori de la compétition s’est incliné (2-0) contre le Mali de Seykou Keita.

La prochaine édition de la Coupe d’Afrique des Nations aura lieu…l’année prochaine, en 2013, en Afrique du Sud. Pour s’assurer que les éditions futures de la CAN ne tombait plus la même année que la Coupe du monde FiFa, les membres de la Confédération Africaine de Football avait convenu de faire la transition en 2013.

Équipe type de la CAN 2012

Gardien
16 KENNEDY MWEENE (Zambia)

Defenseurs

6 GOSSO JEAN-JACQUES GOSSO (CIV)
13 STOPPILA SUNZU (Zambia)
5 JOHN MENSAH (Ghana)
3 ADAMA TAMBOURA (Mali)

Milieux

20 EMMANUEL MAYUKA (Zambia)
19 YAYA GNEGNERI TOURE (CIV)
10 KOUASSI GERVAIS YAO (CIV)
12 SEYDOU KEITA (Mali)

Attaquants

11 CHRISTOPHER KATONGO (Zambia)
11 DIDIER DROGBA (CIV)

Remplacants

1 BOUBACAR BARRY (CIV)
4 Fernando DA GRACIA GOMEZ (EQG)
7 YOUSSEF MSAKNI (Tunisia)
9 MATEUS CONTREIRAS MANUCHO (Angola)
9 PIERRE EMERICK AUBAMEYANG (Gabon)
9 SADIO DIALLO (Guinea)
9 CHEICK TIDIANE DIABATE (Mali)
11 ERIC MOULOUNGUI (Gabon)
13 HOUSSINE KHARJA (Morocco)
17 MUDATHIR ELTAIB IBRAHIM (Sudan)
17RAINFORD KALABA (Zambia)
20 KWADWO ASAMOAH (Ghana)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.