Trois questions à Élété

Après avoir remporté le concours des Syli d’Or de la musique du monde en 2011, le chanteur Élété Rimtoolybaye aura le privilège de faire la première partie d’une de ses idoles, Tiken Jah Fakoly, le 17 février à l’Olympia. Le chanteur montréalais, originaire du Tchad et  qui a passé son enfance entre le Congo-Kinshasa, la Centrafrique, le Tchad et la France, a bien voulu répondre aux questions de Touki Montréal.

Gagnant des syli d’or en 2011, tu feras maintenant la première de Tiken Jah Fakoly?

Oui oui définitivement Tiken est un artiste que j’admire beaucoup. Son parcours ses engagements sociaux, il est pour moi un modèle et faire sa première…je n’aurais jamais cru. j’ai l’impression de rêver!

Tiken parle souvent de révolution africaine et de la corruption qui gangrène le continent. Si Élété avait un combat social ou politique, ce serait lequel?

Ça serait les mêmes que le grand frère. Nous les jeunes africains d’aujourd’hui, on est conscient des problèmes qui détruisent notre continent et nous nous battrons pour ne pas que les générations futures aient les mêmes difficultés que nous.

Maintenant que cette victoire aux Syli d’Or a été consommée, quel est le prochain objectif?

En ce moment je travail fort sur mon premier album et sur un nouveau show qu’on présentera cet été sur différentes scènes…. j’ai aussi un album en commun avec mon grand frère Izra L (H’Sao ) qui est à surveiller aussi.

Pour en savoir plus sur Élété

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.