The Funkees, Dancing Time: The Best of Eastern Nigeria’s Afro Rock Exponents 1973 – 77′

Récemment revampé par le label britannique Soundway, une compilation du groupe nigérien  Funkees, Dancing Time: The Best of Eastern Nigeria’s Afro Rock Exponents 1973 – 77′, retrace le parcours de ce groupe qui a marqué les années 70.

Au lendemain de l’indépendance de ce pays du Commonweath et de la guerre du Biafra, un groupe assez funky réussira au Nigéria à proposer une musique assez moderne, inspirée de ce qui se fait ailleurs, particulièrement en Amérique et à Londres.

Le groupe n’aura pas perduré dans le temps, mais grâce au génie, encore là de la modernité, le DJ et fondateur du label Soundway, Miles Cleret, va dépoussiérer les albums de The Funkees pour tenter d’en garder une trace dans l’humanité.

Le résultat s’appelle The Funkees, Dancing Time: The Best of Eastern Nigeria’s Afro Rock Exponents 1973 – 77′, un album de 18 titres qui mélange funk, un peu de pop, rock, rock électrique, high-life ou encore cette musique qui finira par porter aujourd’hui le nom d’Afrobeat, popularisé par un autre fils du pays, Fela Kuti.

Harry Mosco Agada, père du musicien Chykay Agada a été l’un des fondateurs de ce groupe. Il est mort en mars dernier, en Égypte.

L’album est disponible à Montréal et au Québec grâce à la boite Bonsound Promo.

À consommer avec modération !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.