Journée internationale de l’enfant africain : « L’enfant africain, c’est l’espoir »

0

Pour souligner la Journée internationale de l’enfant africain et célébrer les deux ans d’existence du Club africain de petits déjeuners, des activités sont organisées du 9 au 16 juin. Un gala de collecte de fonds s’est notamment déroulé le samedi  9 juin dernier pour appuyer l’initiative du fondateur Jean Raymon Momo.

Au cœur du centre récréatif du Plateau, à Montréal, les invités étaient conviés aux festivités pour honorer le travail ardu des membres du Club africain de petits déjeuners. Au programme : buffet, artistes et discours d’encouragement pour le développement de ce projet humanitaire.

Autour des personnes clés de ce club, les différentes réalisations ont été  exposées. C’était notamment l’occasion de remercier tous les acteurs de ce projet qui vise à aider les populations démunies d’Afrique.

Pour accompagner musicalement le repas, les artistes d’origine centrafricaine, Zoutenn de Mondélé et Mayé, de la Réunion, ont donné des prestations pour l’enjouement des cœurs et des esprits.

Dans les assiettes, les papilles en ont eu pour leur grade. Le buffet proposait tous les bons plats de maman : plantain, poisson et poulet braisés, beignets… bref, un menu digne de tous bons restaurants africains. Pendant que les boissons et vins coulaient à flot, l’animatrice de la soirée n’a pas hésité à rappeler l’objectif de la soirée : amasser des fonds!

À chaque interlude, les impatients qui étaient là pour faire la fête ont envahi la piste de danse. Il faut avouer que le DJ n’a cessé de titiller les talents de danseurs de certains avec les grands classiques de la musique africaine, qui rappellent de si bons souvenirs à tous.

Dans cette ambiance agréable, le fondateur Jean Raymon Momo a rappelé que c’est avec l’aide de tous les participants, investisseurs et bénévoles que le Club prend vie.

L’importance de la nutrition dans nos vies de tous les jours valorise la légitimité d’une telle action dans plusieurs pays, dont le Cameroun, la RDC, le Tchad et Centrafrique. Grâce à ses réalisations, près de 4000 déjeunés ont été servis à des élèves dans le besoin. En plus de cela, son organisme offre un appui financier à deux orphelinats.

Pour assurer leur mission, le fondateur fait appel à tous les acteurs qui souhaitent défendre cette cause pour les enfants. Et ce, moralement, financièrement ou par partenariat avec des entreprises.

« Vos dons aident des milliers d’enfants africains à démarrer leur journée avec l’énergie nécessaire à la réussite aux études », a fait savoir M. Momo.

Dans la continuité de ses activités, le Club africain de petits déjeuners projette de servir des repas 7/7 jours dans des orphelinats, ainsi que dans les différentes écoles.

Pour suivre les actualités du Club surfer sur www.afriquedejeuners.org

Quelques photos de la soirée

no images were found

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.