Fatoumata Diawara a ébloui les FrancoFolies 2012 de sa superbe

Pour son premier passage à Montréal avec son tout nouveau projet artistique, la chanteuse Fatoumata Diawara a déployé toute sa fougue pour ses quatre représentations sur la scène multiculturelle Hydro-Québec des FrancoFolies de Montréal. Retour en images et en vidéos sur ce passage.

Quelques mois après la sortie de son album Fatou dans la célèbre maison de disque world Circuit, la protégée du producteur britannique Nick Gold a fait un crochet à Montréal dans le cadre d’une tournée nord-américaine.

Crédit photo : Stéphane Waffo, Touki Montréal

Sur scène, la chanteuse, ancienne danseuse et comédienne, a confirmé tout le talent et l’énergie qui se dégage aussi bien de son EP, Kanou, que de son album Fatou.

« On a tous le sang rouge »

Fatoumata Diawara

Avec ses quatre musiciens, elle a enflammé la (petite) scène multiculturelle, notamment dès la première note de la première musique de son spectacle, Nayan, pièce qui a notamment retenu toute l’attention de Nick Gold lorsqu’il a écouté les quelques morceaux proposés.

Fatou n’a que de bons mots pour sa grande soeur Oumou Sangaré, avec qui elle est venue à Montréal, il y a trois ans, au Métropolis de Montréal, dans le cadre du Festival de jazz. De ce passage, elle n’a gardé que de bon souvenir, notamment celui d’un public attachant.

[audio:http://toukimontreal.com/actualites/wp-content/uploads/2012/06/Fatou.mp3|titles=Présentation de Kanou]

C’était également le cas pour son retour, lors des quatre représentations de la Malienne aux FrancoFolies de Montréal. Le public, comme toujours cosmopolite, s’est laissé bercé par ses sons multi-influences, ce « picking hypnotique », sorte de melting pot jazzy, bluesy, funky et bien-sûr, et surtout, compréhensible de tous.

S’exprimant au micro de Touki Montréal, Fatoumata Diawara est revenue sur l’énergie qui la caractérise, son combat pour la place de la femme (africaine) dans la société, mais également sur la situation du Mali.

Quelques photos de la soirée

no images were found

Crédit photo : Stéphane Waffo, Touki Montréal

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.