Les Congolais en sécurité au Rwanda

Les Rwandais de Rubavu, ville frontalière de Goma, hésitent ces jours-ci à traverser la frontière craignant d’être pris à parti par des Congolais qui estiment le Rwanda responsable de la guerre. Les ressortissants de RD Congo, en revanche, vivent jusqu’à présent sans aucune inquiétude au pays des 1000 collines.

Depuis la violente manifestation des motards de Goma qui s’en sont pris aux Rwandais le 9 juillet, ceux-ci inquiets sont moins nombreux que d’habitude à traverser régulièrement la frontière pour se rendre en RD Congo. Ce n’est pas le cas des Congolais qui naviguent sans problème entre les deux pays.

E. Kalimba. livreur de viande à Goma a été pourchassé par jeunes Congolais lors de la manifestation : « En me frappant ils me disaient que ce sont des Rwandais qui causent l’insécurité au Congo. Ils ont pris mes 20 000 frw, mon téléphone portable, ma marchandise et je suis rentré les mains vides ».

Marguaritte, une Rwandaise vivant à Rubavu (ex-Gisenyi), a elle renoncé à aller à Goma : « Je ne vends plus mes légumes à Goma, alors que là je gagnais doublement. On accuse les Rwandais de vouloir prendre une partie de la RDC. »

Les fréquents troubles dans la capitale du Nord Kivu sont un autre problème. « On y arrive avec notre argent, mais parfois on rentre sans avoir acheté quoi que ce soit, témoigne un commerçant de Ruvabu. Ces derniers temps les magasins ferment à cause des manifestations. » Mais comme les commerçants vendent leurs marchandises deux fois plus cher qu’au Rwanda, beaucoup continuent à passer la frontière.

Cohabiter malgré tout

En revanche, le petit commerce des Congolais au Rwanda n’est pas affecté.

Tabu y est fournisseur d’oeufs : « Chaque matin je quitte Goma pour vendre mes oeufs à Rubavu, j’y passe la journée et le soir je rentre. Je n’ai pas connu d’agressions de qui que ce soit‘‘.

Pour certains Rwandais cependant, le Rwanda devrait prendre des mesures. Selon Uwera M. « le Rwanda devrait empêcher les Congolais de venir ici aussi longtemps que les Rwandais sont menacés à Goma‘‘.

Un avis qui n’est pas partagé par Nsengiyumva Buntu Ezechiel, vice-maire chargé des affaires économiques dans le district de Rubavu : « nous encourageons les habitants à être accueillants envers les Congolais qui viennent ici. Nous leur disons que si jamais un Rwandais agresse un Congolais il aura affaire à la loi. Jusque-là les Congolais sont en paix ici, ils peuvent en témoigner eux-mêmes ».

Christophe Massoumbuko, vice-président de l’association des Congolais vivant au Rwanda, condamne les violences de ses compatriotes : « Je suis à Kigali depuis plus de 10 ans, personne ne m’a agressé. Pourquoi s’attaquer aux civils rwandais de Goma ? » Pour lui, toutes les parties qui s’opposent devraient trouver une solution pacifique « les armes emportent des milliers de gens et d’autres quittent leurs biens pour se réfugier ailleurs, le dialogue est la meilleure solution ».

Quant à l’implication du Rwanda dans cette guerre, cause de la colère de certains Congolais, le gouvernement rwandais la dénie, mais les avis des Rwandais sont partagés. Pour cet habitant de Kigali, ’’on ne peut pas accuser notre pays sans faits, si l’ONU le dit c’est qu’il y a quelque chose ». Mais pour un autre, habitant du Sud, la communauté internationale veut toujours montrer qu’au Rwanda rien ne va. Selon lui, c’est la raison de ces accusations non fondées alors que c’est un conflit entre Congolais.

Par Solange Ayanone

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.