Ethiopia Super Krar, le premier album de Krar Collective

Présent sur la scène musicale depuis quelques années, Krar Collective accouche enfin de son premier album, Ethiopia Super Krar. Une aventure au cœur des traditions éthiopiennes, avec une teinte de culture urbaine.

Krar Collective avait attiré notre attention la première fois en 2009, alors qu’il jouait en première partie de Tinariwen. L’intensité de leur performance laissait présumer un grand potentiel. Leur premier album était ainsi très attendu. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne déçoit pas.

Avec un tel nom, on peut facilement imaginer que la musique du groupe s’articule autour du krar, une ancienne lyre éthiopienne. Une version électrique domine l’album, donnant au son traditionnel de l’instrument un aspect plus moderne.

Si l’on excepte la ballade Tizita, la musique est dans l’ensemble plutôt entrainante et minimaliste. Elle est rythmée par les percussions kebero, tandis que le leader du groupe Temesgen Zeleke et sa comparse Genet Assefa se répondent au chant.

Les titres font étalage d’une grande diversité mélodique, chacun représentant une partie de l’Ethiopie, un pays où coexistent plus de quatre vingt langues.

Ambassel et Ende Eyerusalem rappellent les airs jouées dans les années 70 par le grand don de la musique éthiopiennes, Mulatu Astatke, lui même faisant une apparition spéciale sur le titre Mr. Astatke.

On parle peu de l’Ethiopie en tant que centre musical et c’est un tort. L’Ethiopie possède une richesse culturelle digne des grands de ce monde. Krar Collective  le rappelle avec cet album qui ne laissera pas indifférent les amateurs de musique.

Nicolas Roux

Pour en savoir plus :

Sortie le 10 septembre sur World Music Network

La page Facebook

Le titre Guragigna en concert :

Photo : Courtoisie Facebook

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE