Surfing Soweto de Sara Blecher au Festival du Film Black de Montréal

0

À l’occasion du Festival International du Film Black de Montréal, le film Surfing Soweto de Sara Blecher a été présenté, en compétition dans la catégorie Longs-Métrages Documentaire.

Durant 82 minutes, la réalisatrice nous entraîne dans l’univers d’un groupe d’adolescents de Soweto. Trente ans après les fameuses émeutes étudiantes de Soweto qu’est devenue la jeunesse de cette région? C’est à cette question que tente de répondre ce documentaire datant de 2010.

Surfing Soweto c’est l’histoire de trois amis privés de leurs droits comme tant d’autres dans cette région de l’Afrique du Sud. Le quotidien de Prince, Lefa et Mzembe se résume à surfer sur le toit du train 9373 en pleine vitesse. Cette science du surf est des plus complexes. Il faut non seulement compter les câbles qui passent au-dessus des têtes, leurs fréquences. Alors qu’en dessous du train, l’étude des câbles permet de reconnaître les plus résistants et mieux placés.

Danger, illégalité et adrénaline ce jeu des rues pas comme les autres est un cocktail explosif. Véritable dépendance, il est difficile de s’en passer comme l’expliquent les membres des familles des « drogués ».

Sara Blecher a véritablement réussi un coup de maître. Les trois protagonistes se dévoilent assez rapidement. Elle est en effet parvenue à aller au-delà des apparences.

On découvre alors les histoires, les désirs, les ambitions, mais également les craintes de ces jeunes garçons qui ne sont pas si différents des adolescents du monde occidental. Tout comme les autres, eux aussi rêvent de lendemains prometteurs, de réussites sociales et de bonheur.

Oui, mais voilà, leur dépendance pour le surf met quotidiennement leurs vies en danger. Leur risque d’électrocution est omniprésent. La perte de nombreux amis n’y fait rien. Sauront-ils se désintoxiquer? Une chose est sûre, ils peuvent compter sur le soutien de leurs familles…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.