Acoustic Africa à Montréal : Dobet Gnahoré, Manou Gallo, Kareyce Fotso

Les productions Nuit D’Afrique ont accueilli une fois de plus l’évènement Acoustic Africa à Montréal. Dobet Gnahoré, Manou Gallo et Kareyce Fotso ont fait se déchainer le sage public du Cabaret du Mile end.

Ce n’était pas la première fois que l’évènement Acoustic africa posait ses valises à Montréal (en 2006, 2007 et 2011 avec Habib Koite, Afel Bocoum & Oliver Mtukudzi).

Ce soir là, la programmation était féminine : Dobey Gnarohé, Manou Gallo et Kareyce Fotso ont fait grimper la température au cabaret du Mile end.

Les trois artistes se sont relayées derrière les micros, guitares, basses et percussions pendant deux intenses heures. Dobet Gnahoré et Manou Gallo sont ivoiriennes : la première est une chanteuse étiquetée world musique, et la seconde est connue pour avoir été la bassiste de Zap Mama.

Kareyce Fotso, elle, est une artiste émergente de la scène camerounaise, mêlant dans ses morceaux pop, blues, et musique africaine plus traditionnelle.

Elles ont amené sur scène un joyeux mélange de leurs compositions personnelles et de morceaux créés pour le projet. Il y avait aussi des hommes sur la scène :  Aly Keïta, Wendlavim Zabsonre, Zoumana Diarra. Ces très bons musiciens (balafon, batterie, guitare) ont accompagné toute la soirée leurs envolées musicales aux accents de jazz, de funk, et même de hip hop. On retiendra particulièrement cette parenthèse beat box offerte par une Manou Gallo déchaînée, micro à la main.

Leni Stern, guitariste et chanteuse américaine renommée, est venue rejoindre les artistes africaines pour la deuxième moitié du spectacle. Parcourant l’Afrique pour y apprendre sa musique, elle s’accompagnait là d’une guitare mandingue. Leurs quatre voix et talents conjugués nous ont offert de beaux moments de groove.

Elles dominaient la scène, belles, sincères, semblant prendre autant de plaisir que nous à partager leurs musiques. Facétieuses, plaçant ça et là des petits mots et histoires pour le public, elles ont su faire monter le spectacle en puissance. Il faut dire que leurs qualités de chanteuses se sont doublées d’une énergie dansante démoniaque, et il aurait vraiment fallu être de glace pour résister aux déhanchés de Dobet Gnahoré !

Le public, qui paraissait pourtant timide, a même fini debout, bougeant franchement au rythme communicatif d’Acoustic Africa.

Après un rappel applaudi, elles nous ont quitté sur une révérence, brandissant le poing et nous demandant de ne pas oublier que “C’était là le vrai visage de l’Afrique, pas celui qu’on voit à la télévision : l’Afrique qui gagne.”

Pour en savoir plus

  • L’équipe de Acoustic Africa III – Afropean Women : Dobet Gnahoré – Manou Gallo – Kareyce Fotso – Leni Stern – Aly Keïta – Wendlavim Zabsonre – Zoumana Diarra

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.