Adib Alkhalidey, époustouflant au Couscous comedy show

Pour une première fois au Couscous comedy show, UncleFofi a confié la scène à un de ses compagnons, Adib Alkhalidey. L’humoriste aux cheveux de feu n’a pas rate l’occasion de combler, au-delà de leur espérance, les quelque 400 convives présents, le 2 novembre dernier, au cabaret du Mile-End.

À peine était-il monté sur scène que déjà Adib invitait le public dans son monde, un univers où il n’était pas question de laisser trop de traces sur le réseau YouTube. Trop d’abrutis s’y abreuvent, commentant tout et n’importe quoi.

Adib_Radisson

Rapidement, le trublion a attaqué fort, abordant, entre autres, ce qui le touche le plus, son identité! Marocain par sa mère, irakien par son père, ce québécois a joué pendant plusieurs minuties sur les préjugés en utilisant ses expériences.

Son expérience de nouveau propriétaire de véhicule a également été abordée. Quoique plus court que d’ordinaire, la scène où Il se fait montré le -long- doigt par une conductrice est à mourir de rire.

Encore là,  rien de surprenant. Il faut se laisser convaincre par le diplomé de l’École Nationale de l’Humour, promotion 2010 et écouter attentivement la scène de l’accident du petit doigt du pied, qui fini par un gardien masturbateur, pour saisir le sens de l’expression «pisser de rire». Il en va de même de la scène qui suit, celle dans laquelle il traite du sexe reproducteur masculin de son ami. Mais je ne vous dirais pas plus.

Adib et_les chèvres

Comme pour le premier spectacle de cette quatrième saison, UncleFofi a su régler au quart de tour, la soirée du 2 novembre. Elle a commencé un peu après 19h avec le groupe Labess. L’auteur compositeur interprète d’origine Algérienne, Nedjim Bouizzoul, et le percussionniste Tacfarinas Kichou ont chanté quelques extraits du second album, Identité, sorti en mai dernier.

Avant l’arrivée de la vedette de la soirée, un autre artiste, le Tunisien Tlili Selim, s’est amené sur la scène et y allé d’un portait d’Adib pour son premier speed painting québécois. Pour le reste, la salle d’Outremont avait comme d’habitude enfilé son habit de cabaret ou il était possible de s’abreuver du fameux couscous, élément capital de la soirée.

Dans la salle, quelques invités de marque. Citons le rappeur français Sinik, de passage dans la métropole pour une spectacle le lendemain, accompagne de plusieurs de ses copains, dont le québécois Dramatik. Citons également le célèbre humoriste qui a matérialisé l’excellence, Martin matte, qui n’a pu s’empêcher de rire devant le talent et l’insolence de la relève, notamment sur l’extrait le plus sexuel du spectacle.

Pour le prochain spectacle du vendredi 7 Décembre 2012, ce sera le retour à la formule standard avec plusieurs humoristes autour d’UncleFofi, dont le très populaire Boucar Diouf.

Quelques photos de la soirée du 2 novembre

no images were found

Pour en savoir plus :

  • La bande annonce de la soirée

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.