Jeannette Yaméogo est la nouvelle Miss Burkina Canada 2012

1

Pour sa deuxième édition, le Gala Miss Burkina Canada a mis les petits plats dans les grands pour l’élection de la reine de la soirée, Jeannette Yaméogo. Organisé par l’agence Fleur d’Orchidée, le 10 novembre dernier, ce concours avait pour mission de faire rayonner la culture et le potentiel burkinabé.

La diaspora burkinabée avait fait le déplacement ce jour-là. La salle du Monument National de Montréal était remplie. Bien sûr, d’autres communautés africaines sont venues encourager la cause. Le gala étant une bonne occasion de vivre une expérience chaleureuse et symboliquement importante.

Au bout de discours de personnalités politiques, professionnelles ou issues d’associations, les spectateurs ont pu rencontrer les candidates en lice pour le titre de Miss Burkina Canada 2012.

Après émotions et délibérations, la décision a été annoncée : la grande gagnante de Miss Burkina Canada 2012 est Jeannette Yaméogo. Nadine Dubé a obtenu le titre de première dauphine et Nadine Batchono celui de deuxième dauphine. De plus une mention spéciale a été accordée à Sarah Kam.

« Ce fut une très belle expérience, a déclaré la grande gagnante au lendemain de la soirée, sur sa page Facebook. Je remercie tout ceux qui m’ont soutenu et également toutes les autres candidates qui m’ont fait passer d’excellents moments. »

Avant cela, les dix jeunes femmes ont foulé leurs premiers pas sur scène vêtues de robes aux couleurs du drapeau national burkinabé. Armées de leurs plus beaux sourires, elles ont tout de suite mis leurs atouts en valeur. Néanmoins, certaines compétitrices semblaient plus timides que les autres.

Les candidates ont défilé en tenue traditionnelle, de ville (de la collection Bazem’se) et de soirée (de la collection Clara Design). Elles ont pu faire montre de leur talent dans des numéros de danse, chant, théâtre et autres poèmes. Lorsqu’est venu le temps des fatidiques questions aux miss, pour persuader le jury de voter en leurs faveurs, les aspirantes au titre gagné l’an dernier par Linda Dabiré ont eu droit à quelques questions.

Le jury était composé de Claude Paquette, président fondateur de la Coop de solidarité Les valises de l’espoir, Clara Lawson, présidente et fondatrice de Clara Design, Mohamed Diallo du groupe African Express, Dorothy Alexandre, journaliste chez TVA Nouvelles et Josée Boulianne, directrice générale de Zoom académie.

Miss Burkina Canada 2012 et ses dauphines

À la tête de cette initiative, la fondatrice, Sylvie Guiguemdé, a choisi d’allier son évènement avec le thème de l’albinisme.

Lors de sa présentation, Mme Guiguemdé a rappelé le rôle de ce genre d’évènement. «L’organisation des Journées culturelles et économiques burkinabée traduit une volonté manifeste de créer une vitrine du Burkina Faso à l’étranger et spécialement au Canada, a-t-elle souligné. Le choix du thème de l’albinisme [est] un rappel pressant à la communauté africaine, voire internationale, à prendre des dispositions idoines pour protéger et renforcer le bien être des albinos partout dans le monde. Leur combat est le nôtre».

D’autres acteurs de la diaspora burkinabée ont pris la parole au cours de la soirée, notamment le co-fondateur de Burkina 24, Abraham Bayala, l’équipe de soccer des Étalons de Montréal, et le designer Sébastien Bazemo (des collections Bazem’se).

Soulignons aussi, la présence d’un représentant de l’organisme Under the same sun (qui oeuvre pour la défense des albinos), Amadou Diallo, qui a partagé un témoignage touchant sur son expérience personnelle.

Pour pimenter la soirée, des invités de marque ont fait des prestations marquantes. L’humoriste et comédien ivoirien Gohou Michel a donné des fous rires à plusieurs. La célèbre chanteuse du Burkina Faso, Wendy, a fait danser toute la salle avec ses musiciens. Des artistes locaux faisaient aussi partie de la fête, dont Moussa Xlim et Boinz.

La soirée s’est achevée dans une ambiance conviviale et chaleureuse, avec la joie des gagnantes et la déception des perdantes.

De leur côté, les jeunes animateurs de la soirée, David Curtis et Dony Simon, ont su accrocher le public avec des plaisanteries et des transitions amusantes, même si leur entrée sur scène était parsemée de trac et d’excitation palpable.

Courtoisie Photo : Facebook

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.