Retour à Mandima de Robert-Jan Lacombe

Dans son documentaire Retour à Mandima, le cinéaste suisse Robert-Jan Lacombe revient sur son retour dans la ville qui l’a vu naître, Mandima, une petite bourgade au nord-est de la RDC, 15 ans après un départ qui l’a façonné pour la vie.

Suite de son premier film Au revoir Mandima (alors qu’il était encore étudiant au département de cinéma de la Haute école d’arts appliqués (Ecal) de Lausanne en 2010), ce nouveau documentaire de Lacombe est également une sorte de road trip nostalgique vers l’enfance, comme ce fut déjà le cas dans le premier acte.

« En 1996, j’avais dix ans quand j’ai quitté mon village natal au Zaïre – désormais République démocratique du Congo. »

Cette fois, le cinéaste a choisi de remettre les pieds sur les traces de son histoire. Plus d’une décennie après avoir quitté un Congo (encore Zaïre), en pleine guerre, l’enfant de jadis a voulu savoir ce que sont devenus ces anciens camarades de jeu, Watumu, Amosi, Hangi.

Le constat est cinglant. Rien n’a changé, mais tout à changé ! La majorité des garçons avec qui se faisaient les 400 coups sont à l’image du pays et du temps, figée sur la glace : la métamorphose du statut-quo. Trois des 4 gamins qu’il a connus n’ont pas fini le primaire et vivent une vie quasi misérabiliste. Le plus chanceux est étudiant en communication et travaille comme stagiaire dans une radio, Sun Radio FM, d’une autre petite bourgade. Le plus malchanceux a été tué pendant la guerre.

Le pays qu’a connu Robert-Jan Lacombe n’a pas changé, comme le témoigne la scène après son atterrissage au pays. La voiture qui le transporte est la même vieille Mercedes que conduisait son père à l’époque. Tout comme le tracteur dans le garage.

« Après avoir questionné ce moment précis à partir de souvenirs et de photographies dans mon court métrage «Kwa Heri Mandima», je retourne sur place quinze ans après, à la recherche de mes amis d’alors, sur les traces de mes racines, pour un voyage personnel. »

Tout comme le premier acte, le film Retour à Mandima a été présenté aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal, dans la compétition internationale courts et moyens métrage.

Retour à Mandima de Rob-Jan Lacombe

Production : École Cantonale d’Art de Lausanne

Suisse 2011, 40 minutes, VF

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.