Pédro Kouyaté, l’autre griot

Touki Montréal est allé à la rencontre de Pedro Kouyaté, musicien Malien établi à Paris. Il nous a régalés avec la récente sortie de son troisième album, Live. Portrait et entretien.

Pedro Kouyaté

Pedro Kouyaté est sans conteste un griot atypique. En Afrique de l’Ouest, les griots sont les dépositaires de la tradition orale. Ils peuvent être historien, conteur ou musicien. Mais ce monde, Pedro en a été gavé. Il est un peu ailleurs.

Il préfère se réfugier à Siby, le village de sa mère près de Bamako, capitale du Mali. C’est là qu’il rencontre la confrérie des chasseurs. Leur rapport à la nature le séduit tout de suite. Et fait rare, Pedro est accepté par cette société très fermée, aux pouvoirs à la fois craints et admirés dans la société mandingue.

De ce double univers, Pedro puise son originalité, son coté curieux et un peu provocateur. Il aime aller vers les autres. Il se nourrit de tout ce qui l’entoure: une odeur, un mouvement ou encore les symphonies de Bach.

Arrivé en Europe dans les valises du bluesman malien Boubacar Traoré, qu’il accompagne en tant que bassiste, Pedro décide de s’établir pour poursuivre son métier et sa passion.

pedro_Kouyate_FacebookIl avait déjà troqué sa kora, instrument fétiche des griots, pour un kamele n’goni, luth à cordes pincées plus proche de la musique des chasseurs. Sa musique s’articule aujourd’hui autour d’une formation composée d’un bassiste, d’un batteur et d’un saxophoniste, lui même alternant le chant, le n’goni et la guitare acoustique sur les passages plus folk de son répertoire.

Sur son troisième album, Live, il convoque des saveurs contemporaines sur une base traditionnelle malienne. Loin des constructions classiques faites de couplets et refrains, c’est une musique plus linéaire, plus frétillante où lignes de basses hypnotiques, solos incisifs et contes quelque peu saugrenus font bloc uni.

Est ce de la soul façon James Brown ? Est ce de la musique griot ? Ou encore de la transe ? Surement un peu de tout. La dynamique inébranlable entre l’Afrique occidentale et l’Amérique du Nord n’a cessé d’influencer l’univers musical des deux continents. Pedro n’a pu y échapper. Sa musique non plus.

Pedro Kouyaté, passionné, messager et anticonformiste, aime résolument sa vie. Cette joie, elle transpire dans l’ensemble de ses compositions, que ce soit en studio ou en concert. A notre tour donc de lui lancer un message : quand est ce que tu débarques au Québec ?

Nicolas Roux

Interview de Pédro Kouyaté sur Touki TV :

Images du clip de Badjidala et extraits live, courtoisie Sophie Comtet-Kouyaté ©

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.