Bienvenue 2 de Marguerite Abouet et Mathieu Singeon

Après avoir mis la table dans Bienvenue 1, Marguerite Abouet et Mathieu Singeon ont repris le crayon et la planche à dessin pour l’épisode 2 de la nouvelle saga de l’auteur d’Aya de Yopougon, toujours dans la collection Bayou de Gallimard.

L’héroïne Bienvenue vit toujours avec sa cousine Lola, dans un immeuble ou chaque voisin est une source inépuisable d’histoires abracadabrante que le lecteur découvre au fil des pages. Seule son amie Rachel a la tête sur les épaules et reste prête à écouter les doléances de la fille d’Élisabeth et de Franck

Bienvenue-Abouet-SingeonEn plus de tous les petits tracas qui chamboulent la vie de son entourage, la petite Parisienne, étudiante aux Beaux-arts, doit aussi donner un sens à sa vie, notamment sa vie sentimentale. D’autant que sa relation avec sa mère et son père est compliquée.

Lola, son véritable lien familial n’est pas en reste question soucis et galère. Elle jongle entre deux hommes, son détraqué de copain Charlie, de plus en plus insupportable et sa nouvelle connaissance, Jacky, un rappeur qui prétend introduire la jeune fille a l’industrie cinématographique.

L’histoire est louche, mais il faudra attendre le volume 3 pour en savoir plus.
Le lecteur suivra également la folle liaison d’Olga et son cousin, les aventures d’Alice et d’Octave.

«Bienvenue est sans-le-sou, sa garde d’enfants tourne court, son prof la harcèle pour qu’elle rende un devoir, son père revient dans sa vie…»

Grâce au talent d’écriture et de la mise en scène qui lui a permis d’attirer les regards de Gallimard, mais également ceux de critique (dithyrambique), Marguerite Abouet réussit pour l’instant son pari de raconter une histoire dans un environnement qui n’est pas celui d’Abidjan.

Pour autant, l’auteure ivoirienne travaille de la même façon, en  adoptant dans ses trois oeuvre (Aya de Yopougon, Bienvenue et Akissi), la structure classique de la BD, en gaufrier, et en s’inspirant énormément de son passé, notamment de son enfance à Babi (Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire) et de sa vie en France.

Si Bienvenue est proche d’Aya par son côté rassembleuse, elle ne ressemble toutefois pas du tout à l’Africaine. D’abord et surtout parce qu’elle est solitaire. Ensuite parce que l’univers graphique diffère quelque peu.

Clément Oubrérie, qui coproduit et corréalise le film Aya de Yopougon, inspiré d’Aya, et qui sera présenté en 2013 au Festival de la BD d’Angoulême, est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages.

Mathieu Singeon est auteur de bandes dessinées, d’illustrations et de typographies et il travaille surtout pour « des blogs, des fanzines, des story-boards de cinéma d’animation ». Bienvenue était son premier livre, mais son style simple et direct, qui va à l’essentiel du propos plait.

Bienvenue2_extrait_p20

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.