Oxmo Puccino, Amadou et Mariam couronnés aux Victoires

Les artistes originaires du Mali  Abdoulaye Diarra (alias Oxmo Puccino), Amadou Bagayoko et Mariam Doumbia ont tous été couronnés vendredi 8 février, au Zenith de Paris, lors des 28es Victoires de la musique, le gala qui célèbre les artisans de l’industrie en France.

Oxmo_Puccino Oxmo Puccino a décroché la Victoire de la musique dans la catégorie musiques urbaines avec son dernier album, Roi sans carrosse, sorti au Québec à l’automne dernier. Ce sixième album en vingt ans de carrière est «un véritable recueil de poésie riche en oxymore, litote et assonance, soulignait-on en octobre. Abordant ses thèmes fétiches comme l’amour et la vie, Oxmo nous gratifie de sa meilleure plume une fois de plus».

Au cours de la soirée, celui qui se décrit comme un poète urbain a interprété la chanson Pam Panam.

Roi sans carrosse était nommé dans cette catégorie aux côtés de l’album Extra lucide de Sérigne M’Baye Gueye (alias Disiz La Peste), l’Apogée de Sexion d’Assaut et Droit de Rêver de la chanteuse Tal Benyerzi.

Il s’agit du deuxième trophée en carrière pour l’homme de 38 ans. « Tu connaîtras jamais la fin de l’histoire en faisant demi-tour à deux minutes de la Victoire… Merci à vous tous », a indiqué Oxmo sur son compte Twitter.

Amadou_MariamAutre victoire malienne, celle du duo le plus connu de Bamako, Amadou et Mariam. De retour en 2011 avec un nouvel album, sous la collaboration notamment de Bertrand Cantat, les deux aveugles ont remporté le trophée de l’album musique du Monde avec Folila, neuvième album en studio du couple.

Pourtant dans cette catégorie, Salif Keita était en nomination avec son album Talé, tout comme Khaled (C’est la vie) et Bumcelo (aL).

Youssou_MariamC’est le ministre sénégalais du Tourisme et des Loisirs, homme d’affaires et chanteur Youssou N’dour qui a remis le trophée au duo malien. Il s’agit d’un deuxième trophée pour eux, après celui de 2005, avec l’album les dimanches à Bamako. «Awnitché !», a lancé le groupe sur sa page Facebook.

Tout comme Oxmo, Amadou et Mariam sont montés sur la scène du Zenith, en compagnie notamment de Fantani Touré et d’Inna Modia.

«Je suis fier que le Mali soit honoré ce soir, a dit Amadou Bagayoko, cité par l’Agence France Presse. Surtout en ce moment où le monde entier reconnaît cette source de la musique du monde qui vient du Mali. Nous voulons que l’Afrique change, qu’il y ait la transparence et la démocratie.»

S’ils ont gagné en France, le duo Amadou et Mariam n’a pas eu la même chance lors de la 55e soirée des Grammy Awards, diffusée dimanche soir, en direct du Staples Center de Los Angeles.

Photos : Instagram, Facebook

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE