Hamid Bouhioui expose au Centre Culturel du Royaume du Maroc Dar Al Maghrib

Le Centre Culturel du Royaume du Maroc Dar Al Maghrib expose, dans le cadre du Rallye Expos 2013 Vues d’Afrique, le peintre marocain Hamid Bouhioui. Jusqu’au 14 février, le public peut découvrir, et ce, gratuitement, une vingtaine de peintures. À travers ces œuvres, c’est un tout nouveau concept que propose l’artiste la Métapeinture.

Hamid Bouhioui MétapeintureDans une salle d’exposition d’une grande beauté et sobriété trônent ces tableaux qui semblent sortir tout droit d’un rêve. À mi-chemin entre manga et réalisme, il est difficile de se situer.

Le travail d’Hamid Bouhioui est décidément inclassable. Le visiteur se retrouve encerclé par une multitude de visages qui le fixent. Dans un silence pénétrant, il est difficile d’échapper à ces hôtes d’un nouveau genre.

L’artiste le dit, il n’y a ni message, ni engagement dans ses œuvres. Il laisse volontiers les visiteurs interpréter chaque peinture comme bon lui semble.

Sans pancartes descriptives et sans réelle identité des sujets qui ont les visages floutés, tout un monde de possibilités s’offre à nous. À chacun d’avoir sa propre lecture de ces merveilles. Les yeux et les lèvres de ces modèles subjugueront les plus critiques des amoureux de l’art.

J’ai toujours été entouré de mes sœurs, c’est peut-être ça qui m’a influencé… Je dessinerai toujours des femmes. Il y a une profondeur dans leurs regards qu’il n’y a pas chez les hommes.

Hamid Bouhioui

Hamid Bouhioui Métapeinture 2Hamid Bouhioui est un artiste des plus atypiques. Mathématicien de profession, il prend une décision en 1999 qui bouleversera sa vie.

Il se consacre entièrement à sa passion. Loin des horaires de bureau, des chiffres et de la paperasserie, ce virage à 180 degrés est pour lui la meilleure chose qui lui soit arrivée. Sans aucun regret, cet autodidacte vit aujourd’hui de ses émotions, ses pulsions et de sa créativité.

Cet anticonformiste avoue volontiers que Gustav Klimt est l’une de ses idoles. Il est primordial pour lui de ne pas être catégorisé, ne pas rechercher à tout pris un créneau, mais au contraire laisser court à ses envies.

L’inverse est d’ailleurs vrai, ce besoin viscéral de vouloir sortir des sentiers battus ou encore la quête constante de l’originalité ne s’invitent pas dans sa démarche artistique. La spontanéité et l’inconnue sont les deux éléments qui jalonnent son travail.

Artiste confirmé et respecté au Maroc, gageons que dans quelques années le nom d’Hamid Bouhioui fera le tour des galeries d’art internationales. Ce sera une reconnaissance bien méritée.

Centre Culturel du Royaume du Maroc Dar Al Maghrib

515, avenue Viger Est

Montréal (QC)  H2L 2P1

Entrée libre

Métro : Champ de Mars

Heures d’ouverture : du mardi au dimanche de 11 h à 16 h

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.