Oria de H’Sao : en avoir assez

Le groupe afro-pop montréalais d’origine tchadienne H’Sao revient sur le devant de la scène avec un troisième album, Oria.

La formation n’a rien perdu de sa superbe et revient même avec plus de force. L’heure est à l’engagement : les injustices sociales, l’exclusion, l’immigration, la jeunesse oubliée ou encore les enfants-soldats sont dans leur viseur.

HSao_OriaEn braves héritiers de ces groupes qui s’engagent par le biais de leur travail artistique, tel que les Public Enemy aux États-Unis, Caleb, Mossbass, Service, IZra L et Dono dénoncent.

Leur plurilinguisme leur permet de diffuser leur message de façon plus efficace puisque compris par un plus grand nombre. Ils utilisent en effet cinq langues : le français, l’anglais, l’arabe, le sara et le kabalaye.

Oria qui signifie en avoir assez ne laissera aucun mélomane indifférent. Quatorze titres se succèdent, mais aucun ne se ressemble.

Seul dénominateur commun, une force vocale qui est parfois adoucie par une musicalité qui apaise, voire-même qui berce. Le rythme entrainant surprend l’auditeur qui se dodeline.

Des inspirations multiples habitent leur création musicale et cela se ressent de façon positive. C’est avec une maestria sans pareil que l’on se retrouve transporté dans un univers musical pas comme les autres.

S’il fallait donner une mention spéciale à l’un des titres ce serait sans aucune hésitation pour la piste 4,  One love, entièrement a capella et qui offre des saveurs du continent. Cette utilisation de l’a cappella fut au début de leur carrière une nécessité.

h-saoSans grand moyen financier, les instruments de musique se faisaient alors très rares. Ce qui a priori aurait dû être un handicap se transforme en un merveilleux moyen de créer une identité musicale. À peu près vingt ans après la création du groupe, les moyens sont enfin là, mais H’Sao reste fidèle à la simplicité de leurs débuts pour le plus grand plaisir de leurs fans.

Oria est le troisième opus du groupe, après deux albums encensés par la critique, dont Vol 235, en nomination dans la catégorie album de l’année – musique du monde au gala de l’ADISQ 2010.

H’Sao est formé de la famille Rimtobaye, Caleb (voix, guitare, percussions et réalisateur de l’album « ORIA »), Mossbass (voix, basse, percussions) et Izra-l (voix, claviers), et de leurs deux amis d’enfance les frères Charles (voix, batterie, percussions) et Service Ledjebgue (voix, percussions).

Le lancement de l’album Oria de H’Sao aura lieu le 22 février à 20 h au National.

Pour en savoir plus :

Distribué par www.dep.ca

Produit par N’Djam Inc : www.hsao.ca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.