Alpha Blondy, Vieux Farka, Lionel Loueke et le Soweto Gospel Choir au Festival de Jazz

Le Soweto Gospel Choir d’Afrique du Sud va clôturer la 34e édition du Festival international de Jazz de Montréal, avec deux représentations, le 6 juillet, à la Maison symphonique de Montréal.

Pour son premier passage à Montréal, la chorale qui baigne dans les univers gospel, soul, reggae, pop et hymnes religieux, aura le privilège de clore une nouvelle édition du plus grand Festival de jazz au monde. Deux représentations sont prévues à l’escale montréalaise, à 15 h et 19 h, dans la sublime Maison symphonique, en plein cœur du Quartier des spectacles.

Le groupe a sorti son en avril dernier son plus récent album, Divine Decade, a été sélectionné au South African Music Awards, qui récompense l’industrie du disque sud-africaine, pour sa collaboration avec la chanteuse sud-africaine Zahara et l’Américain Leroy Bell pour la chanson Bambelela.

Le groupe sud-africain est effectivement reconnu pour leur nombreuse collaboration avec des plusieurs vedettes comme Céline, Robert Plant ou Bono.

Soweto-Gospel-Choir

Une 34e édition moins rythme du monde

Si l’Afrique a l’honneur de clôturer cette édition 2013 du festival, la tendance est sensiblement à la baisse au niveau de la programmation des artistes de la catégorie dite «musique du monde». Entre autres, parce que cette année, les festivaliers devront se contenter de dix jours plus tôt que 11.

Pour autant la programmation africaine reste alléchante avec Alpha Blondy, Lionel Loueke et Vieux Farka Touré.

Ce dernier, fils du regretté Ali Farka, revient à Montréal avec un nouvel album (sortie montréalaise prévue le 28 mai), pour une représentation au Club Soda, le 3 juillet, dans le cadre de la série Couleurs SAQ. Celui qu’on appelle le «Hendrix du Sahara» va de nouveau fait montre de son talent de guitariste hors pair.

lionelloueke2Le Béninois Lionel Loueke s’amène également à Montréal pour présenter, Heritage, son dernier album, paru chez Blue Note. Le Lionel Loueke Trio se produira le 5 juillet, dans le cadre de la série Le Club, à 21 h à l’Astral.

Quant à l’increvable Alpha Blondy, il sera de retour à Montréal avec son Solar System, le 4 juillet, au Clud Soda pour présenter Mystic Power, son dernier album sorti au printemps.

Outre ces trois cadors, notons également le spectacle du Kalmunity, Jazz Project, le 7 juillet, pour la série Le Dièse Onze au Festival. Le groupe Fitz and the Tantrums reviendra à Montréal, le 4 juillet, au Club Soda, pour présenter More Than Just a Dream, un album qu’on espère aussi entrainant que leur album éponyme.

Citons enfin le spectacle du guitariste français Nicolas Repac qui convie les festivaliers à un voyage aux sources du blues avec The Black Box le 3 juillet.

Pour cette 34e édition, le Festival international de Jazz de Montréal a choisir de rendre hommage au célébrissime pianiste et compositeur américain Dave Brubeck. Ce dernier est mort en décembre dernier, à la veille de son 92e anniversaire, environ six mois après avoir donné son ultime concert, au Festival.

Quelques dates

Vieux Farka Touré, le 3 juillet, au Club Soda

Nicolas Repac, le 3 juillet, à l’Astal

Alpha Blondy et The Solar System, le 4 juillet au Club Soda

Fitz and the Tantrums, le 4 juillet au Club Soda

The Lionel Loueke Trio, le 5 juillet à l’Astral

Kalmunity Jazz Project, le 7 juillet, au Dièse Onze

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.