Kinshasa Kids de Marc-Henri Wajnberg

Dans Kinshasa Kids, film d’ouverture de la 29e édition du Festival international de cinéma Vues d’Afrique, le cinéaste Marc-Henri Wajnberg aborde de façon ultra-réaliste le quotidien de ces enfants congolais, abandonnés et rejetés par leurs familles, parce que accusés de sorcellerie.

Dans cette production franco-belge de 85 minutes, le spectateur découvre les rues de Kinshasa, en République démocratique du Congo.

Rachel, Michael et tous les autres tentent tant bien que mal de survivre dans un univers qui leur est hostile. Unis dans leur malheur commun, cette nouvelle fratrie renforce ses liens à travers une même passion pour la musique. C’est avec les moyens du bord qu’ils forment un groupe de rap et performent à l’aide du populaire musicien Bebson.

«Kinshasa Kids » de Marc-Henri Wajnberg, qui met en vedette la jeune Rachel Mwanza
«Kinshasa Kids » de Marc-Henri Wajnberg, qui met en vedette la jeune Rachel Mwanza

La musique panse leurs plaies, mais se présente également comme un moyen de s’en sortir.

La petite bande rêve en effet de s’enrichir par ce procédé afin de poursuivre des études, de devenir intelligents et pouvoir changer les choses. Leur ambition est touchante, mais semble si inaccessible.

Le public se laisse porter par ce qui se présente comme un documentaire, mais qui est bel et bien une fiction. Ce procédé touche particulièrement et sensibilise aux difficultés de jeunes Kinois.

Des films de ce genre, il y a en a déjà eu des centaines par le passé. Raconter l’Afrique est devenu monnaie courante, mais Marc-Henri Wajnberg le fait avec maestria.

Kinshasa Kids a été récompensé du prestigieux prix Odyssée décerné par le Conseil de l’Europe pour les Droits de l’Homme. A noter que la jeune Rachel Mwanza, actrice principale du film Rebelle de Kim Nguyen, y figure dans son premier grand rôle au cinéma.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.