Légende et Sahara pour la 27e Édition du Nuit d’Afrique

0
1036

De la Mauritanie au Soudan, en passant par l’Algérie, l’Éthiopie, le Tchad et le Bénin, entre autres, plus de 500 artistes seront présents pour 90 concerts au cours du mois de juillet, pour la 27e édition du Festival international Nuits d’Afrique.

Nuits d’Afrique va régaler son public avec une programmation gratuite tout aussi variée pour l’édition 2013.

angelique-kidjo_franco_20100617_083
Angélique Kidjo au Festival de Jazz en 2010

La marraine de cette 27e édition, la Béninoise Angelique Kidjo, gagnante de plusieurs Grammies et icône de la musique, revient à Montréal pour un concert en plein air au parterre du Quartier des Spectacles.

Dans la série Grands Événements la musique du Sahara sera à l’honneur. La programmation en salle débutera avec Hasna el Becharia la rockeuse du désert qui a su défier les traditions en s’imposant comme une icône de la musique Gnawa, traditionnellement réservée aux hommes.

La Caravane pour la Paix du Mali avec le Festival du Désert en présence du group folk touareg Tartit, Mamadou Kelly, un ancien membre du groupe d’Ali Farka Toure et Imaharan, le groupe de folk électrique et contemporain animera un concert pour la paix dans la région.

Enfin, Aziz Sahmaoui, ancien membre co-fondateur de l’Orchestre National de Barbes assurera la clôture des concerts en salle avec son groupe University of Gnawa. Il présentera notamment sa vision du Gnawa et de ses traditions.

Pour la série Rythmes d’ailleurs, gens d’ici, Karim Diouf, artiste québécois d’origine sénégalaise et ancien membre des Colocs (Les Frères Diouf) arrive avec un album solo « Adouna » enregistré en parti à Dakar, pour un lancement, le 10 juillet, au Cabaret du Mile-End.

just_woan_franco_touki_mtl_05Cette série sera aussi ponctuée par la présence de Just Woan, artiste camerounais présent en 2012 aux Francofolies de Montréal et la chanteuse kabyle, Zahia, qui revisitera les traditions musicales berbéro-algériennes.

La programmation musicale gratuite inclura des prestations des lauréats de Syli d’Or: Raices, Cana y Son et Bumaranga ainsi que des artistes d’ici et d’ailleurs.

« J’adore cette période de l’année, c’est comme Noel en juillet! », Herby Moreau, porte-parole du Festival depuis quatre ans.

Les fêtards tardifs pourront aussi profiter d’une série spéciale qui débutera a 23h au Club Balattou par Syncop, un groupe montréalais qui su fusionner la musique rai algérienne, le ragga et le hip-hop avec des invités de qualité tel que Zal Sissokho, Mohamed Masmoudi et Boogat. La deuxième partie des événements Les Étoiles Nuits d’Afrique sera assurée par les vainqueurs des Syli d’Or 2012, Heavy Soundz, un cocktail musical afro-latin et hip-hop avec la participation d’autres groupes latins tels qu’Agua Negra et Alqueia Verbal.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE