Le retour de la Néo Soul avec D’Angelo

Apres plus de 10 ans d’absence scénique, le chanteur D’Angelo a signé son grand retour musical à Montréal le 30 mai dernier. Les mélomanes de la ville se sont donc retrouvés au cœur de l’Olympia pour danser sur les plus grands succès du compositeur.

DAngelo2013_700x393Nul besoin de présenter D’Angelo,  cet artiste qui fait partie des valeurs sûres de la Néo Soul américaine. Il est une légende vivante, possède une musicalité électrisante, mais surtout un charme à en faire craquer plus d’une (ou plus d’un d’ailleurs!). Il s’agit du seul et unique D’Angelo.

Après deux heures d’attente aux rythmes des mixes d’un DJ, les lumières de la scène se sont enfin éteintes. Un indice qui laissait présager que le concert commencerait sous peu. Il était 22 heures précises lorsque la foule crépitait d’impatience à l’idée de voir apparaître le très attendu D’Angelo.

Tous très souriants, les musiciens ont pris place sur scène, suivi par la star de la soirée. Avec un style de rock star, D’Angelo était vêtu de noir, avec un grand chapeau et une guitare rose pimpante à la main.

Sans introduction, les spectateurs ont été plongés dans le vif du sujet. La musique envoyée par le groupe résonnait avec force dans les enceintes de l’Olympia. Ces vibrations ne laissaient personnes indifférents, comme le témoignaient les hochements de tête à l’unisson de la foule.

D’Angelo a fait languir ses fidèles admirateurs pendant des années, alors il se devait de faire un spectacle à la hauteur cette longue attente.

Armé de ses plus belles guitares électriques, l’interprète de Feel Like Makin’ Love s’est donné corps et âme sur scène. Proche de son public, il a partagé une expérience pleine d’interactions avec ses convives. Invitant souvent la foule à faire du bruit.

Pour son premier passage à Montréal, les retrouvailles se sont passées dans la joie et la bonne humeur. Le chanteur semblait avoir beaucoup d’effet sur les spectateurs, très réceptifs à ses appels.

Le moment fort du concert a sûrement celui où D’Angelo chanta son légendaire titre Untitled (How does it feel?) dans un piano voix très sensuel. Certaines de ses admiratrices s’attendaient peut-être à ce qu’il fasse tomber le haut, comme dans son vidéoclip très sexy, devenu culte (sorti en 2000). Cependant, il n’a rien montré ! Il faut avouer que l’artiste n’a plus le même physique qu’autrefois… Néanmoins, il a toujours cette belle énergie contagieuse.

Les fans du chanteur ont eu droit à leurs chansons préférées comme Cruisin’, Brown Sugar, Shit-Damn-Motherfucker et Lady, qui sont des classiques aujourd’hui. Et ils ont aussi découvert des nouveautés comme le titre The Charade.

Vacillant entre la Soul, le Funk et le Rock, le compositeur américain a séduit sans effort et a réussi à rassembler un public très éclectique.

Après la scène, D’Angelo devra de nouveau refaire ses preuves avec son nouvel album qui doit sortir cette année.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE