Ça t’apprendra à vivre de Jeanne Benameur

Publié chez Actes Sud collection Babel jeunesse, « Ça t’apprendra à vivre » est un récit autobiographique doux amer sur l’arrivée en France de son auteure, Jeanne Benameur, alors qu’elle n’était qu’une toute petite fille.

En 1958, Jeanne et sa famille (deux soeurs, un frère, un père arabe et une mère italienne) sont obligés de quitter l’Algérie pour venir habiter dans une ville du littoral Atlantique français.

ça t'apprendra à vivre-Jeanne BenameurÇa t’apprendra à vivre débute sur la terre origine, nous conte la peur de la guerre et le traumatisme du départ et vient ensuite s’installer en France avec ses personnages.

Mots et maux d’enfant, grandes et petites interrogations guident la narration. Le regard candide et pourtant clairvoyant de la jeune Jeanne se pose sur les violences successives dont est victime sa famille étrangère en Algérie, arabe en France. Des petites anecdotes se succèdent, et à leur lecture se dessine un récit morcelé à l’image des souvenirs d’enfances.

Ce roman nous dit aussi l’exil, et le déracinement. « Dans nos corps resserrés par des générations de l’exil répété, nous savons le peu d’espace qu’on nous laisse. Encore en prenons-nous moins. Habitués à nous faire oublier. Nous ne savons pas vivre comme les autres. Toujours trop ou trop peu. »

Tout est à découvrir dans cette France hostile : le froid et l’humide, les toiles d’araignées, l’école. Et chaque découverte est double : les objets en disent plus qu’ils ne sont, ils racontent aussi le fossé d’incompréhension creusé entre la petite fille et cet autre monde.

L’écriture sèche de Jeanne Benameur nous offre de très beaux portraits. Les personnages rêches, durcis par les épreuves que sont le père et la mère sont décrits avec une grande tendresse, et l’âpreté de leur silence transparait derrière chaque phrase. Ni larmoyant ni d’un optimisme démesuré ce roman navigue sur le fil du rasoir de ces vies « entre-deux » avec une belle justesse.

Un joli et court livre, à mettre donc entre toutes les mains. Publié chez Actes Sud jeunesse il est d’ailleurs à destination des lecteurs jeunes et moins jeunes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.