Gisèle Ndong Biyogo au Métropolis pour Nuits d’Afrique 2013

La conteuse et humoriste Gisèle Ndong Biyogo a eu la chance et le privilège de faire la première partie du mythique groupe Kassav, le 13 juillet. C’est sur la scène du Métropolis que tout s’est passé dans le cadre du 27e Festival international nuits d’Afrique.

Gisele-Biyogo« Nous n’avons que 30 minutes de spectacle alors lorsque vous riez, riez, mais riez vite! »

L’humoriste d’origine gabonaise a proposé un spectacle très original. C’est en effet à la façon des griots que Gisèle a déclamé son one-woman-show. Accompagnée à la kora par son accolyte Dramane Koné, la grande Bantoue a eu la lourde tâche de chauffer le public.

Dès les premières minutes, après les présentations d’usage de l’animateur Éric M’Boua, Gisèle Biyogo a montré le pas. Elle a notamment fait rire la salle avec une simple phrase : « Nous n’avons que 30 minutes de spectacle alors lorsque vous riez, riez, mais riez vite! »

Mais la grandeur du Métropolis n’a pas aidé l’humoriste. Trop bruyant, trop vaste. Quel dommage, parce qu’elle avait des choses à dire. La chaleur d’une salle plus intimiste aurait indéniablement mis en valeur le talent de Gisèle Ndong Biyogo.

Le ton et le rythme des sketches de la conteuse n’étaient pas toujours adéquation avec le public qui attendait impatiemment les membres du groupe Kassav. Il fallait tendre l’oreille pour comprendre certains textes. L’impatience a quelquefois gagné la salle, et certains boudaient sa vision de la société québécoise et africaine qui mériterait pourtant d’être connue.

«J’ai passé un bon moment [samedi] sur scène et dans la salle, a confié l’humoriste sur sa page Facebook. KASSAV, quel talent, quelle énergie et quelle générosité ! Ma soirée était tout simplement magnifique”

Il sera toutefois possible de revoir Gisèle Biyogo au cours de Nuits d’Afrique. Elle sera présente le 18 juillet, à 14 h 30, à l’Agor’Afrique, au Parterre du Quartier des Spectacles.

Conférencière, journaliste, et auteur de romans (Essila et Ella : Le triomphe de l’amour, Comment lui dire) et de recueils de contes (Les aventures de Bika le petit coquin, Les aventures de Tika la petite espiègle), Gisèle Ndong Biyogo a travaillé comme agente d’information, pour le gouvernement du Québec et divers organismes communautaires avant de se lancer en communication.

Avec son ami Fulgence Bla, elle organise les soirées de contes africains agrémentés de musique, le dernier mardi du mois, de septembre à mai, au Petit Medley.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.