Victoire fastidieuse, mais importante de l’Impact de Montréal

L’Impact de Montréal de Sanna Nyassi et Hassoun Camara a battu (1-0) ce samedi 27 juillet le Kansas City de Kei Camara et Ike Opara.

Après une série de matchs décevants au cours du mois de juillet, les poulains du coach Marco Schallibaum avaient à cœur d’offrir un jeu alléchant, mais surtout une victoire.

BrovskyIl aura fallu attendre la fin du match pour que les 20 000 spectateurs du stade Saputo puissent voir un but. L’attente n’aura pas été veine avec un but inattendu dans les arrêts de jeu.

Sauveur du jour, Blake Smith avait dans un premier temps failli marquer avec une frappe du gauche à la 90e minute. Il a finalement mis le ballon au fond du filet et des jambes du gardien de Kansas, à la 96e minute, après une superbe action venue de la gauche.

«C’est une grande soirée pour notre équipe, a affimé Blake Smith après le match. Le jeu est venu de la droite, Patrice l’a laissé filer entre ses jambes et Marco m’a remis un ballon parfait que je ne pouvais manquer. C’est toute une sensation.»

Sans ce but à l’arraché, Kansas aurait réussi sa mission du jour en décrochant un match nul mérité.

Grâce à cette victoire, Montréal n’a plus qu’un point de retard derrière le Sporting Kansas City (premier rang de l’Association Est avec 35 points), tout come les New York Red Bulls (Vainqueur samedi du Real Salt Lake, 4-3 contre).

Milieu en chantier

Au cours de la première mi-temps, comme en deuxième, les deux équipes n’ont pas été très prolifiques en beau jeu. Kansas a été l’équipe la plus entreprenante en première période avec au moins une frappe directe à la 44e minute. Mais ce tir, bien que cadré est allé directement dans les mains du portier montréalais.

« Nous avons joué un autre bon match défensivement, a souligné l’entraîneur-chef de l’Impact Marco Schällibaum. Ils ont obtenu peu de chances de marquer. Nous avons joué jusqu’à la toute dernière minute. C’est un dénouement incroyable quand un substitut (Blake Smith) marque le but gagnant. »

MappDeux joueurs ont été au-dessus du lot au cours de ce match : Justin Mapp avec ses crochets et ses incursions répétées dans la défense de Kansas à partir de son couloir droit et Sanna Nyassi, le virevoltant attaquant gambien sur son couloir gauche.

Le joueur désigné Marco Di Vaio a eu très peu de ballons à se mettre sous la dent. Il faut dire que ses pourvoyeurs de balle n’ont pas toujours su le trouver. Ni Patrice Bernier, ni Davy Arnaud ou encore Felipe Martins n’ont proposé de solutions à Montréal.

L’entrée de Romero a changé quelque peu la physionomie du match. Ce dernier a joué en faux 9, laissant la construction du jeu à un Bernier, plus entreprenant et plus en moyen. En défense, l’Impact n’a pas toujours rassurant, même si Nesta et Ferrari ont sauvé les meubles quelques fois.

Montréal a été sauvé à plusieurs occasions par son portier Troy Perkins, qui a notamment fait une superbe parade à la 51e minute sur une lumineuse volée de Claudio Bieler. La défense de Montréal était encore là passive. Peu après cette action, Troy Perkins a failli céder sa place (coude sur la tempe droite) à Evan Bush.

Près de 20530 personnes ont assisté à match opposant l’Impact de Montréal, avec une fiche de 9-5-5, et le Sporting de Kansas City (10-5-6).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.