Hoodoo darlin’ de Léonie Bischoff chez KSTR

Pour sa première incursion dans l’univers de la BD, l’auteure Léonie Bischoff  propose une autre incursion, cette fois dans une ambiance où se mêle vaudou, exorcisme, croyances et fantasque.

Hoodoo-darlin-Leonie-BischoffL’histoire se déroule quelque part dans les années 50. Les esclaves d’hier sont devenus les noirs. Libres de leur mouvement, ils vivent toutefois dans la suspicion permanente. Dans un petit village de Louisiane, la jeune Adèle apprend des techniques de son maître vaudou Simeon.

Talentueuse, mais un brin têtue, elle va contre l’avis de son enseignant découvrir un autre monde parallèle, celui des esprits. Tantôt pour les apaiser, parfois pour les soulager, quelques fois pour les combattre, la jeune élève va apprendre à la dure la réalité du surnaturel.

Comme dans ses univers, le bien va rencontrer le mal et indubitablement, les deux sont des frères.

«Dans le bayou, Adèle est de longue date l’élève de Simeon, le vieux maître vaudou. Et s’impatiente, ne voyant toujours pas se concrétiser sa succession. Mais un événement tragique – un enfant disparu et le cadavre d’une femme retrouvé tout près – va tout faire basculer.»

En filigrane de cette passionnante histoire qui se dévore d’un trait, Léonie Bishoff dresse le portait d’une Amérique raciste où le Noir est coupable par association.

Cependant le thème central de cette BD de 132 pages magnifiquement dessinée et illustrée reste le vaudou haïtien, petit frère du vaudou africain, en ça qu’il a «assimilé beaucoup de croyances issues de la culture catholique».

Bruxelloise d’adoption et née en Suisse, Léonie Bischoff a publié Princesse Suplex chez Manolosanctis avant de rejoindre, il y a deux ans, les éditions Casterman. Son prochain roman La princesse des glaces, une adaptation du roman de Camilla Lâckberg (chez Actes Sud), sera publié en novembre, également chez Casterman.

Hoodoo darlin’, Léonie Bischoff, KSTR, 132 pages

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.