La marque des anges de Sylvain White

Pour son premier long métrage en français, le cinéaste Sylvain White a choisi d’adapter le roman La marque des anges de Jean-Christophe Grangé, lui-même librement inspiré de faits historiques. Joey Starr, Gérard Depardieu, Thierry Lhermitte ou encore Helene Noguerra sont au nombre des acteurs de film de 106 minutes.

marque-des-anges-27x39-LRC’est l’histoire d’une enquête policière sur ce que le pense être un trafic d’enfants. Franck Saleck (Joey Starr), un enquêteur d’Interpol suit les traces d’une filière qui a déjà frappé en Haïti. Il croit avec une piste, mais son seul témoin se retire la vie. Sa supérieure et amie doit le calmer et le recadrer pour qu’il ne fasse pas le saut dans le côté obscur de la force.

Pendant ce temps, à Paris, un chef d’orchestre un peu étrange meurt d’une mystérieuse façon dans une église. Hasard du scénario et du roman, un policier à la retraite de Brigades de recherche et d’intervention (B.R.I.) fréquente la même paroisse. Ennui oblige, Lionel Kasdan (Gerard Depardieu) décide de mener sa propre enquête.

C’est alors que se croisent et forment le duo le plus improbable du genre policier, Joey Starr, en policier international et Gerard Depardieu, en commissaire grincheux, teigneux, mais attachant.

« L’âme du film, c’est l’amitié que ces deux flics arrivent à développer : il faut que le spectateur y croit pour que l’intrigue, les scènes de terreur ou d’action fonctionnent », explique le cinéaste dans le dossier de presse.

À ce propos, une belle scène d’action a lieu à l’hôpital entre Salek et un homme qui a pour seul objectif de le tuer.

marque-des-anges-3-LR

Le Franco-américain Sylvain White (The LosersStomp the Yard) réussit avec brio sa première incursion dans le septième art français avec un tour de passe-passe et un culot comme seuls savent le faire les Américains.

« D’emblée, un tandem Depardieu / JoeyStarr est intrigant, séduisant : les voir face à face ne peut être qu’explosif! C’est  un «jeune» acteur mais qui a un talent naturel indéniable », souligne encore le cinéaste.

Si la performance de Depardieu est dans la lignée de ces dernières grandes prestations, force est d’admettre que Joey Starr convainc beaucoup en policier tourmenté. Dans le personnage qu’il campe, l’ancien de NTM (qui a quand même tourné dans près de 15 films, dont Polisse, Le Bal des actrices et L’amour dure trois ans) excelle.

Les cinéastes avertis décèleront quelques similitudes avec d’œuvres romans adaptés au cinéma. Citons notamment Les Rivières Pourpres, tout comme L’Empire des loups et Le Concile de pierre, d’autres romans de Jean-Christophe Grangé

La marque des anges a été présenté en première montréalaise, le jeudi 26 septembre à 19 h, au Cinéma du Parc, dans le cadre du 9e Festival international du Film Black de Montréal. Le film est à l’affiche depuis le 27 septembre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.