World Press Photo 2013 : victime de son propre succès!

La 56e édition de cette exposition itinérante réunit les 150 photographies lauréates du concours international de photojournalisme. L’achalandage est tel que les organisateurs ont décidé de faire nocturnes les jeudis, vendredis et samedis soirs jusqu’à minuit.

Sélectionné parmi 100 000 images, cet échantillon de photographies captées à travers le monde durant toute l’année 2012 met en exergue toute l’horreur de la guerre, mais aussi les injustices sociales, les différences entre le monde occidental et oriental et bien d’autres choses.

World_press_photo_2013Syrie, Palestine, les favelas tout y passe. Pas un seul conflit n’est mis de côté, c’est dire à quel point le visiteur est assailli par ces témoignages qui ne laissent personne insensible.

Toutefois, dans ce marasme géopolitique, certaines images parviennent à rendre le sourire ou à émouvoir le public. Dans la catégorie Sujets Contemporains – Reportages, Altaf Qadri de The Associated Press a su capter un moment unique dans son cliché L’école pour les moins bien nantis. Prise à New Delhi en Inde, on y voit de jeunes écoliers suivre la classe dans la rue sous un pont. L’assiduité de ces petits enfants montre leur déterminisme. Cette bonne leçon de vie en a ému plus d’un, à juste titre.

Le public aura également l’occasion de découvrir en marge du World Press Photo 2013 deux expositions internationales supplémentaires : douze photoreportages sur les droits humains présentés par AnthropoGraphia et Regards d’Oxfam Québec, des photographies exclusives de la région Banfora une des principales destinations touristiques du Burkina Faso, de la photographe montréalaise Émilie Régnier.

Journal de France, le film de Raymond Depardon et Claudine Nougaret est présenté en boucle. On découvre dans ce documentaire le parcours de Raymond Depardon, armé de son appareil photo à travers toute la France.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE