FIBDA 2013 : Cargaison mortelle à Abidjan de Japhet Miagotar primé

La bande dessinée Cargaison mortelle à Abidjan de Japhet Miagotar, publiée en novembre 2012 chez l’Harmattan BD a gagné le Prix du meilleur graphisme lors de l’édition 2013 du Festival international de la bande dessinée d’Alger (FIBDA).

Cargaison_Mortelle2Prix Africa e mediterraneo 2007-2008 pour son œuvre GUIZI, La longue traversée initiatique, le dessinateur camerounais Japhet Miagotar a publié dans son ouvrage d’une cinquantaine de page un récit du scandale du Probo Koala, un navire affrété par une compagnie néerlando-suisse, qui a déchargé en août 2006 dans le port d’Abidjan plusieurs centaines de tonnes de déchets hautement toxiques, provoquant la mort de 17 personnes et l’intoxication de plusieurs milliers d’autres.

L’album avait conquis plusieurs critiques, notamment par son style bien particulier. Sélectionné au FIBDA 2013, comme plusieurs BD de la collection Harmattan, Cargaison mortelle à Abidjan a donc impressionné le jury de la sixième édition présidé par Karim Paul Mahfouf, alias Gyps. Ses oeuvres étaient d’ailleurs exposées pendant le festival.

fibda2013«Dessinateur particulièrement original et atypique dans le traitement graphique de ses récits découpés en planches, jouant, en noir et blanc ou en couleur, avec un dessin extrêmement stylisé et dépouillé, presque réduit à l’essentiel.»

Par ailleurs, le Prix du meilleur album en langue étrangère a été décerné à Li Kunwu pour Les pieds bandés, tandis que le premier prix en langue arabe est revenu à la Lina Merehadj, du Liban, pour Mouraba oua laben.

L’histoire de Samuel Boclair de Romain Roland a reçu le meilleur scénario et le prix du meilleur projet en cours a été remis aux sœurs jumelles Soumeya et Safia Ouarezki et Mahmoud Benameur. Enfin, le Prix du meilleur fanzine ou du meilleur journal de BD est revenue à CoussCouss Bel Ban de Tunisie.

Pour l’édition 2013 du Fibda, des oeuvres provenant du monde entier ont été présentées. Le père de Titeuf, le Suisse Philippe Chapuis, dit Zep, et le Cameroun étaient notamment à l’honneur. Au programme également une rétrospective de l’Algérie en dessins.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.