Leonora Miano, Fatou Diome et Amal Sewtohul s’en viennent à Québec

Le Prix Femina 2013, l’auteure franco-camerounaise, Leonora Miano, et l’auteure franco-sénégalaise Fatou Diome visiteront la ville de Québec dans le cadre du Salon international du livre de Québec.

Leonora MianoPrès de deux ans après son passage à Montréal, dans le cadre de Métropolis Bleu, Leonora Miao revient dans la Belle Province avec plusieurs choses dans ses bagages.

Fort du succès de son roman La Saison de l’Ombre (Grasset) et peu après la sortie de son ouvrage Première nuit : une anthologie du désir (Mémoire d’encrier), elle sera présente du 10 au 13 avril à l’Espace de la diversité du Salon international du livre de Québec.

Fatou Diome viendra également, entre autres, pour présenter son roman Impossible de grandir, chez Flammarion. Sa dernière visite au Québec remonte à 2011. Elle avait notamment conquis l’assistance de la librairie Olivieri, lors d’une causerie organisée notamment par l’Espace du livre francophone.

Fatou Diome à la Librairie Olivieri - Courtoisie : Mois de l'Histoire des Noirs
Fatou Diome à la Librairie Olivieri – Courtoisie : Mois de l’Histoire des Noirs

L’auteure de Celles qui attendent et de Inassouvies, nos vies (Flammarion) fera partie d’une délégation d’auteurs sénégalais invités à l’Espace de la diversité, d’autant que le Sénégal est le pays à l’honneur cette année.

Ainsi, outre Fatou Diome, les Sénégalais Abdoulaye Fodé Dione,  Nafissatou Dia Diouf, Moumar Guèye, Rahmatou Samb Seck et  Fama Diagne Sène partageront l’espace avec les Haïtiens  Emmelie Prophète, Evains Wêche et Gary Victor ou encore le Martiniquais Alfred Alexandre.

Avec pour objectif de mettre de l’avant le partage et la solidarité, la maison d’édition Mémoire d’encrier a pris l’initiative d’organiser un espace de la diversité au Salon du livre de Québec depuis 2010 (avant, c’était l’Espace de la francophonie). L’an dernier, c’était le Liban qui était à l’honneur

Par ailleurs l’auteur mauricien Amal Sewtohul est également au nombre des invités de cette année. Il a obtenu le Prix des Cinq Continents de la Francophonie pour son roman Made in Mauritius, paru dans la collection Continents Noirs de Gallimard.

L’auteur Djiboutien Abdourahman A. Waberi qui devait également invité a finalement décliné l’invitation, «un autre événement en Afrique [l’empêchant] malheureusement de passer au Québec», a souligné la relationniste de presse de Mémoire d’encrier.

Son recueil de poésie Les nomades, mes frères, vont boire à la grande ourse, réédité par Mémoire d’encrier a été publié en 2013.

La jeune actrice Rachel Mwanza et l’auteur Dedy Bilamba seront également au Salon pour présenter leur ouvrage Survivre pour voir ce jour paru chez Michalon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.