Le deuxième cycle de Dantes en Afrique

Dans le deuxième cycle de Dantes, les auteurs Pierre Boisserie, Philippe Guillaume et Erik Juszezak ont choisi de s’attaquer à la question de la gestion des déchets toxiques qui aboutissent en Afrique.

Toujours publiée chez Dargaud, la nouvelle série Dantes s’intéresse à une des situations les plus dangereuses et les plus explosives de ces dernières années en Afrique. L’histoire est dans doute une fiction…mais elle est très proche de la réalité.

dantes-saison-2-tome-1-poison-d-ebeneGrâce à un système de corruption bien en place, une compagnie européenne, Cylotrade, spécialisée dans le traitement des déchets et du recyclage énergétique sous-traite une partie de son contrat en Afrique occidentale. Ni vu, ni connu.

Dans le premier épisode de la saga, Le poison d’Ébène, le journaliste Jean-Paul Beauchamp, qui enquête sur le sujet et qui tout prêt de démêler la situation, est enlevé par les autorités en plein cœur de la capitale de ce pays d’Afrique de l’Ouest qui s’appelle… Côte d’Ébène (Côte d’Ivoire ?).

«Ce récit de fiction ne prétend, bien entendu, pas résoudre le mystère de sa disparition»

Beauchamp avait un rendez-vous avec un de ces contacts, Isaac, sa source principale dans cette histoire de boues industrielles qui arrivent d’Europe via Rotterdam, qui doivent être traitées en Côte d’Ébène.

Cyclotrade est une filiale de Pharaon, et le patron de cette grande entreprise, Christopher Dantes, aussi l’héros principal de la série, ne sait rien des magouilles qui se trament à son insu.

Avec Lucie, son amie journaliste, et sa bien-aimée Sarah, Dantes  va tenter d’en savoir plus, au risque de se trouver en plein milieu d’un conflit violent.

En fonds de trame de cette série, la véritable histoire du Probo Koala, un navire affrété par une compagnie louche et qui a déchargé de centaines de tonnes de déchets hautement toxiques dans le port d’Abidjan, dans une Côte d’Ivoire divisée entre deux camps politiques.

Autre similitude, l’histoire du journaliste franco-canadien qui fait penser à celle de Guy-André Kiefer, qui a disparu en 2004 à Abidjan dans des circonstances pour le moins nébuleuses. L’album lui est d’ailleurs dédié.

Encore là, le lecteur ne doit pas y voir de ressemblance quelconque… «Ce récit de fiction ne prétend, bien entendu, pas résoudre le mystère de sa disparition», précisent dès la première page les auteurs.

Dans tous les cas, le cycle 2 de Dantes  vaut le détour puisqu’aficionados ou pas de l’Afrique, les lecteurs y découvriront un univers parfois impitoyable où argent et politique se mêlent de la pire des façons.

À la barre de cette nouvelle aventure, Pierre Boisserie et Philippe Guillaume ont l’habitude de travailler ensemble depuis près de dix ans. Outre Dantes, il travaille d’ailleurs sur le projet La Banque, qui devrait paraître en 2014 avec Julien Maffre et Malo Kerfriden au dessin (Dargaud). Quant au dessinateur Erik Juszezak, né pour la petite histoire à Douala, au Cameroun, il est derrière Les Crocs d’ébène, Beaux Rivages, Oki.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.