Djemila Benhabib reçoit le Prix humaniste 2014

L’essayiste et militante politique Djemila Benhabib a reçu le Prix humaniste 2014, décerné par l’Association humaniste du Québec et la Fondation humaniste du Québec, récompensant ainsi ses actions citoyennes.

prix-humaniste-2014 En présence d’Édouard Boily, président de la Fondation humaniste du Québec et de Michel Virard, président de l’Association humaniste du Québec, Djemila Benhabib s’est vue remettre une plaque commémorative ainsi qu’un chèque de 5000 $.

«Il n’y a pas de pensée sans prise de risque, pas de pensée qui ne soit un affrontement personnel avec le monde et avec soi.»

Au cours de sa longue allocution au Centre humaniste de Montréal, l’écrivaine est revenue sur ses leitmotivs : l’importance de la laïcité dans les débats politiques québécois, son soutien sans faille à la Charte et sa lutte pour l’émancipation de la condition féminine.

«Au Québec, avec la Charte de la laïcité, nous vivons un moment historique qui nous permettra de parachever les efforts de la Révolution tranquille dont le coup d’envoi a été donné avec Borduas et Le Refus global», a-t-elle notamment indiqué.

Auteure de Ma vie à contre-Coran (finaliste du Prix du Gouverneur Général en 2009), des Soldats à l’assaut de l’Occident publié en 2011 et plus récemment Des femmes au printemps publié chez VLB éditeur en 2012, Djemila Benhabib est une intellectuelle féministe.

Originaire d’Algérie, elle est reconnue dans la sphère médiatico-politique pour son combat contre le fondamentalisme musulman et ses nombreuses critiques contre certains enseignements religieux coraniques auprès des enfants, pouvant s’apparenter à un endoctrinement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.