«Libation»: retour aux sources pour Sierra Leone’s Refugee All Star

Sierreleonesrefugeeallstars2

Le groupe Sierra Leone’s Refugee All Star est de retour avec un quatrième album intitulé Libation, disponible dès le 18 mars en Amérique du Nord.

Après un documentaire qui les a fait connaître dans le monde entier, ainsi que trois albums [Living Like a Refugee (2006), Rise & Shine (2010) et Radio Salone (2012)], Sierra Leone’s Refugee All Star a repris le chemin des studios pour «Libation», un terme qui désigne un rituel religieux consistant à verser quelques gouttes d’une boisson sur le sol ou sur un autel en guise d’offrande à un dieu.

Sur ce disque, des mélodies mélancoliques côtoient des rythmiques plus endiablées. Libation est un album éclectique teinté de reggae (It’s so sorry, Rich but poor, Treat you right), de rythmes afro-latins (Manjalagi) et de sonorités plus africaines (Gbaenyama, Maria, Money no do, Nin do sin tai). La guitare acoustique tient également une place très importante tout au long de l’album.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/133570554″ params= »color=ff5500″ width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Libation arrive dix ans après le début de la réalisation du premier disque du groupe, Living like a refugee. Ce nouvel effort marque un véritable retour aux sources pour Sierra Leone’s Refugee All Star. Les Sierra-Léonais, qui se sont rencontrés dans des camps de réfugiés au début des années 2000 alors que la guerre faisait rage dans leur pays, ont de nouveau collaboré avec le Montréalais Chris Velan qui avait produit leur premier album.

Sierreleonesrefugeeallstars3

«Nous avons parcouru le monde, nous avons sorti d’autres albums et nous avons partagé notre musique avec des milliers d’amis et d’admirateurs. Bien que nous étions sur la route, nous n’avons jamais oublié nos racines», indique le groupe sur son site internet.

«Ce disque est notre «libation» (offrande) musicale pour célébrer toutes les bénédictions que notre musique nous a apportées; pour rendre hommage aux esprits de nos frères musiciens que nous avons perdus en cours de route ainsi qu’à Mama Salone, le pays dont la culture, les traditions et les rythmes inspirent notre musique et emplissent nos âmes de fierté», expliquent les membres du groupe.

Les membres de Sierra Leone’s Refugee All Star ne manqueront certainement pas d’enflammer le Cabaret du Mile End, lors de leur passage, à Montréal, le 6 avril prochain, dans le cadre d’une tournée de promotion de leur nouvel opus.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE