Ordures de Stéphane Piatzszek et Olivier Cinna

La maison d’édition Futuropolis lance une nouvelle série, Ordures, dans laquelle les lecteurs découvrent l’univers de jeunes paumés qui œuvrent dans un centre de tri d’ordures ménagères en banlieue parisienne.

Moudy et Alex sont des amis qui font le même boulot : trier et surtout découvrir les trésors que cachent les poubelles, à Romainville. Moudy est Noir et Alex est Blanc. Ils ne sont pas méchants et rêvent comme les autres jeunes de bonheur, d’amour et de plaisir.

Ordures-tome1-Piatzszek-CinnaGrâce au hasard des rencontres, le duo se lie d’amitié avec Samir, jeune homme qu’on devine originaire du Maghreb et tout aussi paumé que les deux autres. Samir vit de petits trafics de la rue. Il vend notamment des cigarettes en attendant qu’un de ces truands de la Ville Lumière lui concocte des papiers, précieux sésame pour qui ne veux pas se retrouver dans les geôles d’une prison ou dans un avion, direction l’Afrique.

Tout roule pour le triumvirat jusqu’au jour où, «une manifestation de sans-papiers tourne au drame».

En noir et blanc, Olivier Cinna croque ces «ordures», en insistant souvent sur le côté sombre de la force obscur. Assez souvent, point besoin de bulles pour que le lecteur devine les intentions des personnages de Stéphane Piatzszek.

L’idée est lumineuse, mais la fin du premier tome arrive vite, trop vite. Entrée Nord, le tome  1 de la série Ordures sait créer une envie, celle d’en savoir plus sur le destin de Moudy, Alex et Samir. Il faudra toutefois attendre Sortie Sud, la suite et la fin du diptyque pour en avoir la confirmation.

Ordures, Ed. Futuropolis, un récit de Stéphane Piatzszek. Dessin d’Olivier Cinna.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.