L’Impact arrache le math nul contre New York (2-2)

Grâce à des buts d’Andres Romero et Felipe Martins, l’Impact de Montréal a engrangé un deuxième point, en autant de match, ce 5 avril, au Stade olympique, ou 24071 personnes s’étaient déplacées pour l’occasion.

toukimtl

Pour son deuxième match au Stade olympique, l’Impact de Montréal a pu compter sur son attaquant, le joueur désigné Marco Di Vaio pour le match contre les Reds Bulls de New York . S’il n’a pas inscrit son nom sur la liste des buteurs, il a été de tous les bons coups.

Il aura fallu toute la classe du portier Luis Robles pour qu’à plusieurs reprises, les frappes de l’attaquant italien ne se transforment but. Le public a même cru à un but, vers la troisième minute, lorsqu’une tête de Di Vaio est passée proche des buts.

Tout avait pourtant bien commencé pour Montréal, qui au bout de 5 minutes, avant pris l’avantage, grâce à une action sublime d’Andres Romero, aidé de Felipe. Puis après, les poulains de Frank Klopas ont littéralement assiégé la défense des Reds Bulls, mais sans succès.

Contre le cours du jeu, Jonathan Steele a égalisé à la 31e minute, aidé par Llyod Sam et Kosuke Kimura.

«Si on regarde les statistiques, nous avons dominé 21-13 au niveau des tirs au but, a déclaré Frank Flopas. Nous avions discuté de la transition et de l’importance de jouer rapidement vers l’avant pour trouver l’espace.»

En l’absence de l’ex-international français Thierry Henry, c’est l’ancien parisien, Peguy Luyindula qui avait le brassard de l’équipe de New York. Deux minutes après égaliser, Steele s’est transformé en passeur. Sans trembler, l’ancien attaquant de Lyon a permis aux visiteurs de prendre une avance à la 34e minute (2-1).

IMFC-NY-MTL2014-18

Montréal a commencé à douter, enchaînant quelques pertes de balles. L’Addition aurait même pu être salle si Luyindula n’avait pas touché la barre de Perkins sur un penalty accordé par Matteo Ferrari souvent en difficulté pendant le match. C’est finalement sur une passe de Justin Mapp, probablement le meilleur Montréalais que Felipe a égalisé à la 58e minute avec un coup de tête rageur que Robles n’a pas vu.

«Nous avons obtenu plusieurs occasions de marquer tôt en première demie, puis aussi en deuxième mi-temps, a expliqué Justin Mapp. Nous avons fait deux erreurs qui leur ont permis de revenir dans le match et de prendre les devants. Nous aurions certainement dû récolter trois points aujourd’hui. Nous avons bien travaillé. »

Les entrées de Bernier (pour Bernardello), Smith (pour Romero) et Gonzalez (pour Felipe) n’ont toutefois pas permis à l’Impact de remporter sa première victoire de la saison.

Felipe-But-Facebook

Les compositions

MTL : Perkins; Pearce, Camara, Ferrari, Miller; Warner, Bernardello; Romero, Felipe, Mapp; Di Vaio (C)

NY : Robles, Kimura, Sekagya, Armando, Miller, Sam, Luyindula (C), Convey, Wright-Phillips, Steele

Les absents

Montréal : Nelson Rivas, Adrian Lopez et Sanna Nyassi

New York : Tim Cahill et Richard Eckersley

L’Impact recevra le Chicago Fire, le 12 avril à 16h, pour son troisième et dernier match au Stade olympique. Il s’agira d’un match spécial pour l’entraîneur Frank Klopas qui affrontera son ancien club.

IMFC-NY-composition

no images were found

Pour revivre le match en direct.

 

[liveblog]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.