Mini world, un premier opus pour la talentueuse Indila

Remarquée grâce au nombre impressionnant de collaborations avec des artistes établis, la chanteuse Indila propose Mini world, un album éclaté qui laisse éclater son talent de chanteuse et de musicienne urbaine.

Indila

Publié chez DEP/Universal, l’opus de dix titres s’apparente plus à une valise qu’on apporte en voyage pour garder la pêche et célébrer la fête, aussi bien en temps ensoleillé que lorsque la pluie s’installe dans le paysage. Tout commence rapidement avec la pièce Dernière danse, qui aborde la «peine immense» d’une «douce souffrance».

À sa manière, Adila Sedraia, alias Indila, tente aussi de Tourner dans le vide et à tous les coups, le curieux s’interrogera sur cette voie qui ressemble à une autre, avant de se faire envahir par les sonorités dance de la pièce.

« Je suis une vraie Parisienne, née à Paris. Et une enfant du monde. Ma famille est d’origine algérienne, mais aussi cambodgienne, égyptienne et indienne »

Un peu comme elle-même, les chansons d’Indila sont des hybrides. Un peu de chanson française (Love Story, SOS), une voie qui fait penser à l’Inde tout au long de l’album, mais aussi un peu d’Asie et du Maghreb (Égo).

Indila2

Soprano, Rohff, ou NessBeal font partie des autres artistes avec lesquelles la jeune femme a travaillée.

Comme souvent, avec les premiers albums, celui d’Indila est très personnel et renvoie très certainement à une partie de sa vie intime. À la différence qu’elle essaye de s’affranchir des frontières et en réussissant avec un certain brio à mélanger différents genres musicaux.

Mini Word, la pièce titre est une sorte de ballade avec beaucoup de batteries qui s’écoute bien en fin d’album.

En France, l’album a été un succès, obtenant une place au Top 10 iTunes dans neuf pays européens. De plus le clip vidéo de son premier titre a été vu par près de 38 millions d’internautes. Il est également double disque de platine avec plus de 250 000 albums vendus en à peine un mois.

Il faut dire que la trentenaire s’est d’abord fait connaître sur le web. Son plus grand succès est sans doute ce duo avec Youssoupha, Dreamin,  sorti au début de l’année 2012, dont le clip a été vu près de 16 millions de fois. Elle s’est d’ailleurs payé le luxe d’hériter la place de Stromae au sommet des charts pendant des semaines.

La Suisse, la Russie, Israël, en Russie, la Belgique où la Grèce font partie de la liste de pays dans laquelle la chanteuse amasse des admirateurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.