Le jour où j’ai rencontré ma fille, d’Olivier Poivre d’Arvor chez Grasset

Publié chez Grasset, Le jour où j’ai rencontré ma fille dOlivier Poivre d’Arvor est une sorte d’autobiographie imposée par un constat, une injustice de la nature : son infertilité.

Directeur de France Culture, l’auteur-narrateur Olivier Poivre d’Arvor profite de la vie : des aventures satisfaisantes sans engagement, une vie bien remplie professionnellement, etc. Bref, une vie de célibataire accomplie.

Adepte de la philosophie de Nietzsche, la «no kid philosophy», Olivier Poivre d’Arvor s’interroge pourtant. La cinquantaine et, malgré une vie plutôt remplie, il n’est jamais devenu papa. Des questions surgissent alors. Lors d’une visite plutôt timide chez son médecin traitant, quelques examens médicaux âpres, il finit par en connaître la cause : il ne peut pas avoir d’enfant.

le-jour-ou-j-ai-rencontre-ma-fillePlongé dans une réelle détresse, l’auteur interroge quelques spécialistes pour tenter de comprendre. Ce n’est qu’à partir de ce moment précis que né le désir, quasi obsessionnel, de devenir père.

Pour Olivier Poivre d’Arvor, cette envie rimait avec responsabilité, don de soi et engagement. Et, s’il ne l’avait pas éprouvé avec une femme, malgré les quelques opportunités, il se sentait prêt à l’éprouver jalousement, seul.

En visite au Togo, il entend alors parler d’Amaal, âgée de 7 ans, orpheline de mère. C’est un ami de l’auteur qui finit par lui donner l’idée de l’adopter.

L’auteur se retrouve alors confronté à plusieurs problèmes qui allaient retarder la demande d’adoption : la lenteur du système d’adoption, les codes sociaux ou encore l’héritage colonial (un homme blanc souhaitant adopter une jeune noire).

L’ouvrage de 264 pages est une sorte de bilan de vie, dû sans aucun doute à l’âge. Une vie qui n’aurait pas été la même sans celle qui deviendra «pour de vrai» sa fille, Amaal (Faïza, de son vrai prénom).

Au-delà de toutes ces difficultés, une chose parvenait à entretenir cette envie d’adoption : l’amour et l’alchimie presque immédiate entre Olivier Poivre d’Arvor, qui n’imaginait jamais avoir tout ce qu’il faut pour devenir papa, et Amaal, celle qui aura su trouver en cet homme une chance de vivre autrement, une épaule, un réconfort, un support… bref, un père.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.