Festival de Jazz: Astatke, Diouf, Buika, Akimusire, Bombino, Berbanya, Oy, Bonifassi, Rada, Nkake

mulatu_astatkeLe père de L’Éthio-jazz, Mulatu Astatke,  chantera pour la première fois à Montréal, dans le cadre de la 35e édition du Festival international de  Jazz de Montréal. Buika, Angélique Kidjo, Karim Diouf, Bombino et Ambrose Akimusire font aussi partie de la liste des invités en salle de l’édition 2014.

Né en 1943 à Jimma en Éthiopie, Mulatu arrivera à Montréal avec dans les bagages son plus récent album Sketches of Ethiopia (paru chez Jazz Village), et ce, trois ans après la sortie de son album studio  Multatu Steps Ahead.

À la base percussionniste (il joue aussi du vibraphone et des congas), le jazzmen a su au fil des années trouver une recette en fusionnant jazz, ambiance latine et sonorité éthiopienne. Surprenamment, il s’agira de la première visite au festival du musicien et arrangeur. Il jouera le dimanche 6 juillet, à 19h, au Club Soda.

Angelique-Kidjo-Eve-01

Autre grande visite à Montréal, pendant le festival, celle de la Béninoise Angélique Kidjo, qui viendra présenter les superbes chansons de son dernier album Eve, dont les critiques dithyrambiques ne cessent d’être publiées.

La chanteuse qui vit à New York revient au Québec, quelques mois après avoir présenté à Sherbrooke (au mois de février), son album hommage aux femmes africains, dont la sublime reprise de la pièce Blewu de la Togolaise Bella Bellow. Son spectacle aura lieu, le 26 juin, au Métropolis, après la prestation attendue du Québégalais Karim Diouf, auteur d’un premier album, Adouna.

BuikaNotons également le retour au festival de l’Espagnole Concha Buika, d’origine équatoguinéenne, qui jouera à la Place des Arts, le dimanche 29 juin, à 20h.

La prestigieuse série Invitation  accueillera cette année, toujours au Gesu, le jeune trompettiste américain Ambrose Akinmusire, dont les racines se trouvent du côté du grand Nigéria.

Né le 1er mai 1982 d’un père originaire du Nigéria et d’une mère venant du Mississippi,  Ambrose Akinmusire (qu’on prononce ah-kin-MOO-sir-ee) a grandi à Oakland, en California, et a notamment été membre du Berkeley High School Jazz Ensemble.

ambroseIl avait offert toute une prestation en 2012 avec son ensemble. Cette année, pendant trois soirs, il démontrera son talent, mais aussi l’expérience accumulée depuis son dernier passage à Montréal, toujours dans la magnifique salle du Gesu. Ambrose jouera, les 29 juin, 30 juin et 1er juillet.

Le virtuose nigérien Bombino sera très certainement attendu, lui qui avait fait un tabac au Francofolies l’an dernier avec sa guitare et ses musiciens, façon ambiance du désert. Cette fois, il tentera de transformer le Club Soda, en sahel, le 1er juillet.

Des musiciens du continent accompagneront d’autres artistes. Citons le Beninois Lionel Loueke sera au Gesu avec le Jeff Ballard Trio, le 29 juin, à 22h30 au Gesu. Le polyvalent ghanéen Abbas Dodoo avec ses percussions africaine sera à la PDA avec Ginger Baker, le 30 juin.

Notre liste de spectacles à voir :

  • Mulatu Astatke, le dimanche 6 juillet, à 19h, au Club Soda
  • Angélique Kidjo, le 26 juin, au Métropolis
  • Karim Diouf le 26 juin, au Métropolis
  • Ambrose Akinmusire, les 29 juin, 30 juin et 1er juillet Gesu
  • Concha Buika, le dimanche 29 juin, à 20h, à la PDA
  • Bombino, le 1er juillet, au Club Soda
  • Lionel Loueke et le Jeff Ballard Trio, le 29 juin, à 22h30 au Gesu
  • Abbas Dodoo et Ginger Baker, le 30 juin, à la PDA
  • Betty Bonifassi, le 6 juillet, au Club Soda

Photo-2-Benjamin-CollombelSpectacle Gratuit

  • Oy, le 29 juin, 20 et 22, Scène Bell
  • Sandra Nkake, le 2 juillet, Scène Bell, 22h
  • Ester Rada, le lundi 30 juin, Scène Rio Tinto, 22h
  • Wesli, le 29 juin, Scène Bell, 20h
  • Berbanya, le 20 juin, Scène Bell, 20h
  • Mokoomba, les 2 et 3 juillet, Scène Bell, 20h

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.