Le Premier Homme, d’Albert Camus et José Muñoz

Publié chez Futuropolis et Gallimard, une nouvelle version du roman autobiographique inachevé d’Albert Camus, Le premier homme, est accompagné d’illustration de José Muñoz.

Comme il l’avait déjà fait en 2012 avec L’étranger, toujours d’Albert Camus, le dessinateur argentin José Muñoza fouillé dans le riche patrimoine du prix Nobel 1957 pour proposer une version de ce roman inachevé, bonifié de son coup de crayon.

Le premier homme-Munos-CamusÀ la base, Camus travaillait sur ce projet lorsqu’il a brutalement perdu la vie dans un accident de voiture, le 4 janvier 1960. Inachevé, le roman autobiographique sera finalement publié par sa fille en 1994 aux éditions Gallimard.

«En somme, je vais parler de ceux que j’aimais», écrivit Camus dans une note d’intention pour Le Premier Homme.

Dans un beau livre de 272 pages au format 240×335 mm, le Grand Prix d’Angoulême de 2007 alterne ses dessins, en noir et blanc, et des pages issues du manuscrit et retouché parfois pour en comprendre le sens. Ce n’est pas un hasard si l’ouvrage est publié en 2014, précisément à l’occasion des 100 ans de la naissance d’Albert Camus.

Sur l’ouvrage en lui-même, il s’agit en réalité de l’enfance pied-noir de l’algérien, qui prend le nom de Jacques Cormery (du nom de jeune fille de sa grand-mère paternelle), raconté sous forme de souvenir d’un homme de 40 ans qui retourne dans son pays.

Camus avait dans l’idée de faire une trilogie, mais à sa mort, seule la première partie ainsi que deux chapitres de la deuxième du roman ont été rédigés. Certains estiment d’ailleurs que ce manuscrit est une forme de testament non abouti de l’auteur de L’Étranger.

Les deux maisons d’édition ont d’ailleurs pris la peine d’ajouter les mots manquants ou illisibles dans le manuscrit, ainsi qu’en annexe une lettre de Camus à son ancien instituteur, la réponse.

Outre l’Étranger et Le Premier Homme, José Muñoz apublié depuis 1999 une série de recueils composés de textes et de dessins. Citons Orillas de Buenos Aires (1999), Carnet Argentin (2000), Féminin pluriel (2002), Paris Parenthèses 1 et 2 (2004), La Pampa y Buenos Aires (2006).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.