Brésil 2014: une grande fête, mais des inquiétudes

C’est à l’Arena Corinthians de São Paulo, le 12 juin prochain, que sera donné le coup d?envoi de la 20e édition de la coupe du monde de la FIFA, dans un match opposant le Brésil de Thiago Silva et la Croatie de Luka Modric.

Joseph_Blatter_-_World_Cup_2014Organisée tous les quatre ans par la Fédération internationale de football (FIFA), qui fête cette années ces 110 ans, la coupe du monde de soccer est une compétition qui réunit les 32 meilleures sélections nationales.

Sa politique organisationnelle veut que le tournoi soit préparé tour à tour par les différentes confédérations continentales. Ainsi après l’Afrique du Sud et ses «Vuvuzélas», en 2010, c?est à l’Amérique du Sud que revient cet honneur, et ce, pour la première fois depuis la tenue de la compétition en Argentine en 1978.

C’est le président de la FIFA, Joseph Sepp Blatter, qui a annoncé le nom du Brésil, seul candidat en lice, comme pays hôte, le 30 octobre 2007. Le football est le sport roi au Brésil, pays le plus vaste (8,5 millions de km2) et le plus peuplé d’Amérique latine.

Brésil2014-PRotestation-FlikrCette annonce a toutefois suscité de nombreuses protestations compte tenu de la situation économique fragile et des inégalités sociales qui affectent le pays. Nombre de Brésiliens accusent le gouvernement et la présidente Dilma Roussef (qui a succédé en 2010 au populaire Luis Inacio Lula) de dépenser des millions pour les stades aux dépens de la santé, de l’éducation, des transports ou encore de la construction de logements. Ils protestent contre la corruption et la pauvreté des services sociaux.

À moins d?un mois du début de la compétition, les travaux sont inachevés. Trois des douze stades sont toujours en construction. 11 milliards ont déjà été dépensés, le budget a explosé et la facture salée a bien du mal à être avalée même dans la septième puissance économique mondiale. Les prix ont augmenté en moyenne de 30 % dans tous les domaines, et la population n’hésite pas à manifester sa colère dans les rues de toutes les grandes villes du pays.

Sur le plan sportif, la Seleçao a déjà remporté la coupe du monde à cinq reprises, dont trois fois avec son joueur mythique, Pelé, considéré comme le plus grand joueur de tous les temps (1958, 1962 et 1970). C’est un record jusqu’ici inégalé. Désormais, seul un sixième succès de l’équipe nationale serait peut-être en mesure d’éclipser les critiques.

Photo : Courtoisie Flickr

Par Émilie Saker

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE