Amazigh: itinéraire d’hommes libres de Mohamed Arejdal et Cédric Liano

Dans un sublime album graphique paru aux éditions Steinkis, Amazigh: itinéraire d’hommes libres, le bédéiste français Cédric Liano raconte l’histoire folle et véridique du dessinateur Mohamed Arejdal.

Dans ce récit poignant, le lecteur découvrira au fil des 160 pages la traversée clandestine de Mohamed, de son Maroc natal à l’Espagne, ainsi que son retour d’abord fataliste, mais finalement salvateur.

Amazigh- itineraire dhommes libresDes rues paumées de Guelmim, à la Biennale des jeunes artistes de la méditerranée, en passant par la ville universitaire de Tétouan où il enseignera finalement l’art de la BD, Liano décrit tout.

Âgé de 18 ans, Mohamed est Amazigh (étymologiquement Homme libre), bref Berbère (ethnies autochtones d’Afrique du Nord.). Il ne voit au Maroc aucun espoir et «déteste le pays dans lequel [il a] grandi». Avec ses deux amis, Boufouss et Ali, ils décident de tenter l’aventure européenne, en particulier les côtes espagnoles, précisément les Canaries.

La tentative se transformera en échec. Enfin, croit-il! De la cellule de détention pour jeune en Espagne, il finira dans une prison pour adulte ou une guerre entre Arabes et Noirs fait rage.

Entre rêve de clandestin brisé, humiliation répétée et courage perpétuel, Mohamed Arejdal conservera pourtant son esprit d’artiste, au point d’intégrer l’Institut National des Beaux-arts de Tétouan. Le retour à la case départ que bon nombre de clandestins vivent mal sera pour le jeune Mohamed la conscience que l’avenir n’est pas forcément si loin.

Passionné de dessin et de sculpture, il va finalement reprendre des études pour obtenir son bac et intégrer les Beaux-arts de Tétouan. Un de ses projets sera même sélectionné à la Biennale des jeunes artistes de la Méditerranée. Une des surprises agréables du lecteur sera d’ailleurs de découvrir une partie de ce travail dans le présent roman graphique.

Né la même année que Mohamed Arejdal, Cédric Liano a enseigné pendant un an la BD à Tétouan. C’est là qu’il rencontre le héros de l’ouvrage. De cette amitié forte, naîtra Amazigh: itinéraire d’hommes libres, une oeuvre puissante que tous les pays du tiers monde, particulièrement sur le continent africain, devraient lire pour se frotter à une réalité différente.

À consommer à l’excès, à outrance, abusivement, démesurément, exagérément et même excessivement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.