«Ouvrir ses portes à toute la mosaïque culturelle» – Frédéric Kervadec de Nuits d’Afrique

En marge du dévoilement du calendrier de la 28e édition du Festival international Nuits d’Afrique (8 au 20 juillet), le responsable de la programmation internationale et nationale s’est confié à Touki Montréal. Los Van Van, Madagascar Wake Up, le Bal de l’Afrique Enchanté sont quelques-un de ses coups de cœur.

Quelle est la couleur musicale de la programmation 2014?

le-bal-de-lafrique-enchantee
Le Bal de l’Afrique Enchanté

Il n’y a pas vraiment d’axe dans notre programmation cette année, elle est très diversifiée. Comme toujours on respecte notre mandat qui est de présenter des musiques d’ascendance africaine (Afrique, Caraïbes et Amérique latine).

On souhaite avant tout représenter cette diversité musicale et c’est pourquoi nous avons rajouté deux nouvelles séries : Urban Africa (de la musique plus urbaine : urbain, hip-hop, soul, afro) et Prestige (concert intimiste, assis). Il s’agit vraiment d’aiguiller les festivaliers à travers toutes ces tendances.

Selon toi, quels vont être les temps forts du festival?

En salle, ce serait Los Van Van, un groupe mythique de salsa cubaine qui joue depuis la fin des années 60. Son fondateur est décédé tout récemment. Ce sera donc un moment fort, une sorte de concert hommage.

Le plateau « Madagascar Wake Up» est un autre beau rendez-vous. Il regroupera de grands artistes malgaches : Jaojoby, Razia Said, Saramba et Charles Kely. Ces derniers se mobilisent à cette occasion contre la déforestation massive dont est aujourd’hui victime Madagascar.

Et pour finir, il ne faut pas manquer ce spectacle extérieur : le Bal de l’Afrique Enchanté. C’est la version live de l’émission L’Afrique Enchantée diffusée tous les dimanches sur la radio française France Inter. Les deux animateurs Vlad et Soro nous font faire un tour de l’Afrique en musique. Ils sont accompagnés des mercenaires de l’ambiance (choisis parmi les meilleurs musiciens africains à Paris). Ça va vraiment être un beau moment pour danser, un show festif et chaleureux.

Quelle est la particularité de Nuits d’Afrique dans l’ensemble des festivals estivaux montréalais?

Promouvoir des artistes d’origine africaine est vraiment le mandat premier de Nuits d’Afrique. Nous avons développé un savoir-faire depuis maintenant 28 ans. C’est une plateforme de qualité pour tous ces artistes, autant les grands noms que les futures révélations. Et c’est aussi notre public qui fait notre particularité, le festival ouvre ses portes à toute la mosaïque culturelle montréalaise, ce n’est pas un événement communautaire.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.